Gâteau épinards, fromage frais, pignons

20160609_200612[1]

Il y a quelques temps, un livre a attiré mon attention. Il s’agit du livre « A poêle les gâteaux » :-)… Pas besoin de four ni de moule, tout est fait à la poêle.

C’est plus un livre de gâteaux sucrés mais il y a 3 recettes salées et j’en ai testé une ce soir. La recette originale contient du fromage de chèvre, je l’ai remplacé par du St Morêt… tant pis pour le bon cheesecake qui s’annonçait !

En ce qui concerne les épinards, ces mal-aimés, on ne les sent pas trop et ma fillotte a aimé, bien qu’elle n’aime pas les épinards.

20160609_202435[1]

Voici la recette :

Ingrédients pour 4 personnes : 250g d’épinards frais (j’ai utilisé des surgelés), 200g de chèvre (ici du fromage frais), 70g de pignons, 20g de beurre, 3 oeufs, 3c à soupe d’huile d’olive, 130g de farine, 1 sachet de levure chimique, 100ml de lait, sel poivre

Equeutez les épinards, rincez-les. Faites fondre le beurre dans une poêle et ajoutez-y les épinards. Couvrez et faites-les revenir à feu doux pendant quelques minutes, jusqu’à ce qu’ils soient fondus, en les remuant régulièrement avec une cuillère en bois. Egouttez-les et réservez la poêle.

Dans un saladier (ou un robot), fouettez les oeufs avec le fromage et l’huile d’olive. Ajoutez la farine, la levure et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit lisse. Versez le lait et ajoutez les pignons. Assaisonnez, puis incorporez les épinards.

Versez la préparation dans la poêle (rien n’est précisé mais j’ai mis de l’huile dans la poêle), couvrez et faites cuire à feu doux pendant 15 minutes.

Laissez le gâteau salé reposer hors du feu et à couvert pendant 5 minutes. Servez immédiatement.

20160609_202450[1]

Tarte bouquets de roses

J’ai eu l’audace de demander à ma fillotte ce qu’elle voulait comme gâteau pour son anniversaire…

« Je veux ça ! » m’a t’elle dit

IMGP9002

Ah… ok… Bon d’accord mais c’est bien parce que c’est toi ! Bref, ce fut mon challenge du jour, et le louper était interdit !

Cela m’a pris un peu de temps pour rouler les tranches de pommes mais elle m’a aidé et je me suis sentie moins seule. En revanche, je n’avais pas prévu assez de pommes rouges donc j’ai terminé à la golden.

Pour que cette recette soit réussie et ne devienne pas un fiasco, vous aurez besoin d’une mandoline et d’un vide-pomme. Cependant, si vous ne faites pas attention à vos doigts, ce sera un fiasco… rapport à la mandoline mangeuse d’ongles !

Quand au vide-pomme, c’est pour mieux retirer le coeur de la pomme, mon enfant !

images

Au final, ça donne un joli gâteau qui a eu du succès… surtout auprès des adultes 😉 J’ai choisi la recette du magazine Saveurs n°219 mais le magazine 750g propose aussi une recette.

IMGP8988

Ingrédients : pour la pâte sablée : 250g de farine, 125g de beurre mou, 90g de sucre glace, 1 oeuf, 1 c à café d’extrait de vanille liquide ou 1/2 c à café de vanille

Pour la garniture : 675g de sucre en poudre, 500ml d’eau, 6 ou 7 pommes rouges et bio si possible, 2 gousses de vanille

Préparez la pâte. Travaillez le beurre en pommade puis ajoutez le sucre glace, la vanille ou la cannelle et mélangez. Ajoutez l’oeuf, mélangez puis ajoutez la farine et amalgamez la pâte sans trop la travailler.

Foncez un moule à tarte avec la pâte et réservez au réfrigérateur pendant 30 minutes. Préchauffez le four à 180°C.

Garnissez la tarte de papier cuisson et de billes de céramique (ou haricots secs) et faites cuire 2 minutes.

Retirez les billes et le papier, poursuivez la cuisson 8 minutes. Retirez du four. Faites chauffer l’eau, le sucre et les gousses de vanille fendues en deux et grattées, tournez pour faire fondre le sucre. Portez à ébullition puis baissez le feu au minimum.

Lavez et séchez les pommes, retirez le coeur à l’aide d’un vide-pomme, coupez-les en 2 verticalement puis émincez-les finement à la mandoline (entre 1 et 2mm d’épaisseur). Pochez les lamelles obtenues 2 minutes dans le sirop et réservez-les au fur et à mesure dans un plat creux.

IMGP8980

Assemblez 3 ou 4 lamelles en les faisant se chevaucher et roulez-les entre les doigts pour former des roses. Rangez-les debout sur le fond de tarte.

IMGP8982

IMGP8985

Remettez la tarte au four et poursuivez la cuisson 10-15 minutes.

Laissez tiédir avant de servir.

Au moment de servir, j’ai nappé le gâteau de sirop pour que ça fasse plus joli 🙂

IMGP8987

Tarte poire chocolat

WP_20150221_003[1]

A l’occasion des dégustations de thé que j’organise chez moi, je fais des pâtisseries. J’ai déjà proposé ce cheesecake au thé matcha (clic), des meringues, ce gâteau mousse au chocolat (clic), le bon gâteau de Michelle Obama testé et approuvé même sans myrtilles (clic) etc…

La semaine dernière, j’ai proposé des beignets, des meringues et une tarte poire chocolat. Cette dernière a eu du succès et c’est la raison pour laquelle je vous donne la recette inspirée du livre du pâtissier Christophe Felder « Pâtisserie ». Ma fillotte souhaite que je refasse cette tarte pour son anniversaire… c’est noté !

Je me suis juste facilité la tâche en achetant une pâte à dérouler et j’ai rajouté du  chocolat fondu car il n’y en avait pas dans la recette et cela me paraissait indispensable 😉

Ingrédients : 250g de pâte feuilletée, 40g de poudre d’amandes, 20g de cassonade, 4 poires mures, 20g de beurre, 2 oeufs, 1 c.à café de farine, 80g de sucre semoule, 100g de crème liquide, 200g de chocolat noir, 1/2 citron.

Faites fondre le beurre et le chocolat. Cassez les oeufs dans un petit récipient, ajoutez-y la moitié de la poudre d’amandes, la farine, le sucre semoule, la crème liquide et le chocolat fondu. Mélangez cette préparation avec une cuillère en bois.

Préchauffez votre four à 200°C.

Saupoudrez le fond de tarte avec le reste de poudre d’amandes et la cassonade. Epluchez les poires et frottez-les avec du jus de citron. Coupez chaque poire en quatre.

Disposez les quartiers de poires en rosace sur le fond de tarte et à l’aide d’une petite louche, garnissez avec l’appareil à chocolat. Mettez cette tarte au four et laissez cuire durant une trentaine de minutes environ.

Christophe Felder rajoute dans sa tarte des oranges et citrons confits, des figues sèches et des pruneaux. Faites à votre convenance, je n’en ai pas mis. J’ai utilisé des poires au sirop maison mais je pense qu’elles dégagent trop de jus pour la pâte (malgré la présence de la poudre d’amandes) donc utilisez des poires fraîches.

Tarte à la mie de pain

IMGP7533

Bonjour à tous !

Cet été (qui a été aussi chaud que mes extrémités…), je me suis procuré le livre de Sonia Ezgulian. Pour ceux qui ne la connaissent pas, on la voit fréquemment dans le magazine Régal, elle a un blog l’épluche-sardine et elle est auteur de plusieurs livres de cuisine.

Ce livre est très créatif et astucieux. D’ailleurs, il s’appelle « ma cuisine astucieuse » (ce qui est plus accrocheur que « ma cuisine aux choux de Bruxelles ») vous en conviendrez ! Il regorge de petites astuces et idées pour moins gaspiller notamment, mettre du bouillon de volaille dans des bacs à glaçons, faire des pickles avec de l’écorce de melon ou utiliser du pain rassis pour le gâteau que je vous propose aujourd’hui.

Ce gâteau est délicieux et a eu du succès chez moi. Il contient des pignons, ce qui lui confère une originalité et un goût particulier mais j’imagine que vous pouvez y mettre des pépites de chocolat, des fruits secs ou des petites meringues etc… Vous pouvez aussi le parfumer à votre goût (eau de fleur d’oranger, rhum etc… je précise que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, je ne voudrais pas avoir un procès au c.. !). Tiens, une idée me vient là, je pense que vous pouvez faire infuser du thé dans le lait. Le gâteau aura un bon goût de thé et… OH et OOHH j’ai une autre idée là ! Faites infuser du thé à la poire du Palais des thés dans le lait et mettez dans le gâteau des morceaux de poire sechée ! Haannn faut qu’j’essaie !

Sonia utilise une pâte de son cru (une pâte à la pistache dont la recette est dans le livre) mais j’ai utilisé une pâte du commerce.

IMGP7534

Ingrédients : 200g de pâte sucrée à la pistache (ou un rouleau de pâte du commerce), 150g de mie de pain légèrement rassis ou de brioche, 100g de sucre, 50g de poudre d’amandes, 100g de pignons torréfiés, 25cl de lait, 4 oeufs.

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un plat, faites tremper la mie de pain émiettée avec le lait pendant 15 minutes.

Mélangez le sucre avec la poudre d’amandes dans un saladier. Ajoutez progressivement les quatre jaunes d’œufs et deux blancs battus en neige.

Incorporez la mie de pain imbibée de lait et les pignons.

Etalez la pâte dans un moule à tarte légèrement beurré, versez la préparation de mie de pain.

Enfournez pendant 30 minutes environ en surveillant pour éviter une trop forte coloration.

L’astuce de Sonia : vous pouvez accompagner ce gâteau de lamelles de citron confites dans un sirop de sucre ou de lemon curd

Ah j’oubliais ! C’est Jennifer qui a gagné au concours-des-2-ans-du-blog ! Bravo à elle ! Oui, elle est la seule puisque ce concours a attiré autant de monde qu’un marché un jour de tempête !

Tartelettes mangue et citron vert

Ma fillotte et moi adorons la mangue ! Et c’est avec un large sourire qu’elle m’a répondu quand je lui ai proposé d’en faire des tartelettes !

J’avais une pâte sablée toute prête achetée au magasin bio et une mangue de Eurasie.
En plus, j’avais dans mon stock 2 recettes de tarte à la mangue (Saveurs N°190 et Elle à table de juillet/août 2012) dont j’ai fait un savant mélange pour en faire ces délicieuses tartelettes qui ont eu du succès.

Pour 6 tartelettes il vous faudra : 2 mangues, 1 pâte feuilletée ou sablée, 80g de beurre, 50g de sucre en poudre, le jus d’1/2 citron vert

Préchauffez le four à 200°C. Épluchez les mangues et coupez les en petits morceaux.

Coupez des cercles dans la pâte et disposez les ronds de pâte sur un tapis silicone ou du papier cuisson. Disposez les morceaux de mangue sur la pâte. Arrosez de jus de citron vert (j’ai utilisé un pinceau pour éviter d’en mettre trop). Parsemez le dessus de petits morceaux de beurre et de sucre.

Enfournez environ 15 min et ayez la patience de les laisser refroidir avant de consommer 🙂

tarte aux mûres à la pâte filo (feuille de brick)

 

Il y a une semaine, nous nous sommes enfoncés dans la campagne dans le but de trouver quelques mûres. Oui, on ne s’enfonce pas dans la campagne sans raison… Pour certains, c’est dans le but de trouver l’amour dans le pré, moi c’est pour trouver à manger ! Et comme je connais l’endroit, nous avons réussi à en cueillir plus d’1 kilo. Oui Madame !

Après en avoir mangé quelques-unes sans ménagement (on a attendu la saison assez longtemps quand même !), j’ai décidé d’en faire une tarte. Oui mais voila, je n’avais pas envie de faire la pâte moi-même et je n’en avais pas de toute prête dans le frigo. Même pas grave puisque mon frigo renfermait un autre trésor : des feuilles de brick ! La pâte de cette tarte sera donc en feuilles de brick.

J’ai ensuite fait appel à Jamie Oliver pour qu’il me souffle une idée pour cette tarte.

J’ai eu la réponse page 287 de son livre l’Italie de Jamie (d’ailleurs, quand j’aurai des figues à ma disposition, j’irai tout droit à la page 279 puisqu’il y a une tarte extraordinaire – selon lui). Jamie dit que vous pouvez faire cette tarte avec à peu près tous les fruits rouges et même les mélanger.

Alors bien sûr, la tarte de Jamie ne ressemble en rien à la mienne mais il a fait sa pâte lui même et il a utilisé moins de fruits que moi.

Voici la recette :

1 pâte brisée (4 feuilles de brick pour moi), 1 gousse de vanille, 300 g de mascarpone, 10 cl de crème liquide, 3 C à soupe de sucre, 310 g de mûres (j’en ai mis plus), 3 c à café de muscat (je n’en ai pas mis), 2 c à soupe de confiture de mûres ou de framboises (je n’en ai pas mis).

Version de Jamie : beurrez un plat à tarte de 28 cm. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6) et faites dorer votre pâte pendant 12 minutes.

Fendez la gousse de vanille en deux et raclez les petites graines noires avec un couteau. Mettez le mascarpone, la crème, la vanille, le sucre et le muscat dans un saladier et fouettez jusqu’à obtenir un mélange brillant.

Une fois la pâte refroidie, étalez la crème sur le fond à l’aide d’une spatule. Répartissez-la sur toute la surface puis recouvrez avec les mûres – posez les juste sur la crème.

Faites fondre dans une petite casserole 2 c à soupe de confiture avec 3 ou 4 c à soupe d’eau. Fouettez pour obtenir un sirop léger, puis à l’aide d’un pinceau à pâtisserie, nappez les mûres de sirop.

Ma version : mettez 4 feuilles de brick dans le moule à tarte, répartissez le mélange à la crème sur les feuilles, recouvrez avec les mûres et enfournez 10 min.

Cette tarte est meilleure le lendemain… je trouve.