Salade verte (mais pas que…)

Le printemps revient avec les hirondelles, le pollen ses salades en tout genre.

Le nouveau magazine Zeste nous en propose 5, tirées du livre « Un festin de nature » d’Erin Gleeson. Le magazine Flow parle également de ce livre. Inutile de vous dire ce que sera mon prochain achat 😉

IMGP9006

Crédit photo E.Gleeson elle-même http://www.eringleeson.com

J’ai testé la salade verte, dont tous les ingrédients sont… verts ! J’ai fait ma rebelle et j’ai ajouté de la feta… because être tout vert en ce moment ne porte pas bonheur #cetelem #polnareff #bnp #voilavoila #elleestcontenteelleafaitsablague

Ingrédients : 1 concombre, 1 poire williams, 2 branches de céleri, 1 petit avocat bien mûr, 140g d’edamame surgelés (j’ai remplacé par des petits pois surgelés bien qu’il y ait des fèves d’edamame chez Picard), 30g de pistaches non salées, 2 oignons botte, 1/2 bouquet de basilic (j’ai pris du persil de mon balcon). J’ai ajouté également du coeur de laitue. Vinaigrette : 1 citron vert, 5cl d’huile d’olive, sel poivre à votre convenance

IMGP8996

Faites décongeler et cuire les les haricots edamame. Ecossez-les.

Nettoyez et émincez le céleri, coupez en dés la poire et l’avocat. Lavez et coupez le concombre en 4 dans la longueur, puis émincez-le.

Concassez grossièrement les pistaches, pelez et émincez les oignons. Effeuillez et ciselez le basilic.

Réunissez tous les ingrédients dans un saladier.

Préparez la vinaigrette et versez-la sur la salade, mélangez bien et répartissez dans des assiettes. Dégustez sans attendre.

IMGP8997

Publicités

Soupe froide aux graines

IMGP7452

Je vous envoie vite fait bien fait une recette de soupe très rafraîchissante en été.

Bien sûr, il vous faut absolument un blender ou un bon mixeur. Les légumes étant crus, l’appareil doit tenir le choc 🙂

C’est une recette réadaptée du livre CRU de Delphine de Montalier dans lequel vous pourrez trouver des recettes de soupes, salades, jus, poissons, viandes etc… La recette est pour 4 personnes mais selon la taille du contenant, vous pouvez en faire profiter 6 personnes. Elle vous prendra 10 minutes.

IMGP7449

Ingrédients : 2 concombres, la chair de 2 avocats, 2 courgettes, 30cl d’eau, le jus d’1/2 citron (le livre dit 2 citrons verts mais j’avais peur que ce soit trop citronné), du gingembre, graines diverses.

Pelez les concombres et lavez les courgettes. Mixez tous les légumes avec l’eau, le jus de citron et le gingembre pour obtenir un mélange homogène. Rajoutez un peu d’eau si c’est nécessaire. Gardez au frais.

Servez dans des bols. Au dernier moment, ajoutez un filet d’huile d’olive, de la fleur de sel, du poivre, puis parsemez le tout des graines légèrement concassées au pilon (ou pas).

Ce que le livre ne dit pas : épépinez les concombres car le centre est indigeste. J’ai rajouté des copeaux de parmesan, c’est extra !

IMGP7453

 

Cookies au chocolat et à l’avocat sans gluten

IMGP6994

Adepte de Pinterest depuis décembre dernier, je suis fascinée par la multitude de  recettes que l’on peut y trouver… entre autre… parce que si vous cherchez du kitsch ou du kitsch (l’autre kitsch), vous trouverez aussi !

Bref, je suis très inspirée par les recettes US car il faut bien le dire, les américains en font vraiment des tonnes ! Ils n’ont peur de rien ! Ils sont totalement décomplexés ! Ils font des cookies au chocolat comprenant à la fois des marshmallows et du beurre de cacahuète ! Et toi tu regardes ça, tu es fascinée !

 1452537_577134679027508_1868793337_n

Et quand je trouve des recettes soft, sans gluten, je ne peux pas m’empêcher de penser « Non mais attends ! Tu peux tout-à-fait rajouter du chamallow là ma grande ! Petite joueuse va ! »

Donc je suis tombée sur une recette de cookies au chocolat sans gluten à l’avocat… oui, oui… Ces cookies contiennent de la purée d’amande également donc zéro beurre, et zéro farine.

Oui, vous êtes restés sur le mot « avocat », je sais ! Donc les gâteaux au chocolat peuvent contenir de la courgette (déjà testé) et aussi de l’avocat. J’avais testé cette recette de cheese cake également. La dame du site US dit qu’elle a déjà utilisé des épinards et de la courge.

Revenons à nos cookies. Les recettes anglophones sont un peu compliquées car ils mesurent en « tasse » et non en ml ou grammes. J’ai trouvé sur le net qu’une tasse peut aller de 100g à 250g selon le pays et les ingrédients qu’on met dans cette tasse. Alors j’ai fait à ma sauce ! Ma photo et celle du site donnent des résultats différents. Ma version n’est pas mal du tout mais les cookies ont la consistance d’un brownie et n’ont pas de croquant. Ils sont bons quand même et on ne sent pas du tout l’avocat. Je vous la soumets.

IMGP6992

Ingrédients : 1 avocat, 3c à soupe de miel, 1 œuf, 125g de purée d’amande (voire moins), 30g de cacao en poudre non sucré, des pépites de chocolat, quelques petits morceaux de chamallow si vous aimez prendre des risques dans la vie !

Préchauffez votre four à 180°C et mettez une feuille de papier cuisson sur une grille.

Ecrasez l’avocat et mélangez avec l’œuf jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de grumeaux.

Ajoutez la purée d’amande et le chocolat en poudre. Mélangez bien jusqu’à ce que ce soit lisse.

Ajoutez les pépites de chocolat et les chamallow.

Faites des petits tas sur la feuille de papier et cuisson (j’ai mis du beurre de cacahuète sur 3 cookies pour le fun) et faites cuire 10-12 minutes. Laissez refroidir.

Cheesecake marbré au thé matcha

IMGP5459

Le petit nouveau de Cléa est arrivé. Comment ? Tu ne connais pas Cléa ?

Voici son blog – Voilà ses livres (ne cherche pas à me piéger, je les ai tous… ou presque !)

Les présentations sont faites mais du coup, tu as dû louper cet article sur les crêpes, et celui là sur des petits encas salés. Voila, je sens bien que tu vas déjà mieux 🙂

Je disais donc que le petit nouveau de Cléa était sorti. Il référence une quarantaine de recettes au thé matcha, le célèbre thé japonais. Je me suis procuré ce livre chez Nature et découvertes (de même que le petit service à thé que tu peux voir sur la photo et un thé blanc, un des meilleurs thés que j’ai eu l’occasion de boire). Tu pourras trouver du thé matcha dans n’importe quel magasin bio qui se respecte.

A la première lecture de ce livre, j’ai tout de suite repéré ce cheesecake marbré au thé matcha. Il ne s’agit pas d’un cheesecake de type new-yorkais, avec la base sablée. Celui-ci est entièrement fait de fromage frais. Cléa utilise de la faisselle de brebis, j’ai pris ce que j’avais dans le frigo, de la ricotta, ça passe très bien. Dans la recette, il faut mettre 2 cuillères à café de thé mais je n’en ai mis qu’une de peur que le goût soit trop prononcé. Mais, après dégustation, je me rends compte que j’aurais pu en mettre 2. Au final, c’est un dessert délicieux, frais, léger et aérien qui passe très bien. Tellement bien qu’on en reprend une part avec une aisance qui défie toutes les lois des régimes.

IMGP5461

Les ingrédients pour 6 personnes (1 moule à manqué) : 250g de ricotta, 50ml de lait (de votre choix… oui je reprends le vouvoiement), 80g de sucre blond, 3 œufs, 30g de maïzena, 1 c à soupe de jus de citron, 1/2 c à café de vanille en poudre, 2 c à café de thé matcha

Préchauffer le four à 170°C. Battre la ricotta avec le lait. Ajouter le sucre, les jaunes d’œufs, la fécule, le jus de citron et la vanille. Monter les blancs d’œufs en neige ferme avec une pincée de sel. Ajouter délicatement les blancs battus à la préparation. Verser la moitié de la préparation dans un autre récipient et y incorporer délicatement le thé matcha (que j’ai tamisé pour ma part). Chemiser un moule de 20cm de diamètre de papier cuisson. Verser les deux préparations à l’intérieur en alternant les cuillerées de chacune. Placer au four en prenant garde à ne pas trop faire bouger la préparation. Enfourner pour 30 minutes. Laisser tiédir avant de démouler. Servir frais.

Le conseil de Cléa : On peut ajouter un coulis de framboises pour la dégustation.

Mon conseil : Si vous n’êtes pas « thé matcha » (il y a peu de chance pour que vous ayez lu cet article) vous pouvez le remplacer par du chocolat en poudre tamisé (tout le monde y aura pensé mais j’me permets).

Velouté aux fanes de radis, lait de coco et menthe

IMGP4539

J’adore la soupe… je vous l’accorde, ce n’est pas ce que l’on peut penser de moi à première vue 😉 (mais twaçon, la soupe ne fait pas grandir, c’est une légende…)

Hier, j’ai recyclé les fanes de radis achetés la veille chez Couleur marché. Je ne vous l’apprends pas, tout est bon dans l’radis ! Quand on pense qu’il suffit de changer une lettre pour faire « radin » alors que ce n’est absolument pas le cas de ce petit légume… car même s’il est très peu calorique, il renferme une grande quantité de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments. Qui l’eut crû ?!

Je disais donc que j’ai utilisé les fanes pour faire de la soupe. Et pour ce faire, j’avais un ami très précieux : un blender chauffant. J’avais déjà abordé le sujet ici (clic).

J’ai revendu mon gros robot Demarle il y a plusieurs semaines et j’ai fait une petite folie marcher l’économie locale en m’achetant un blender chauffant ultra pratique !

IMGP4538

Bon, je n’ai pas d’actions chez Siméo mais c’était le moins cher et en plus, j’ai profité d’une liquidation ! J’ai pourtant longuement hésité car j’ai souvent été déçue pas les blender mais là j’ai craqué investi !

Et bien je dois vous dire que la soupe avec un blender chauffant, c’est 10 minutes montre en main ! Et délicieuse !

J’ai fait un mix de la recette trouvée dans le livret d’accompagnement du blender et une recette trouvée dans le livre « soupe et gazpachos » des éditions Mango. Voici ce que ça donne chez moi.

Ingrédients : les fanes d’une botte de radis, 2 petites pommes de terre ou 1 grosse, 20 cl de lait de coco, 600 ml de bouillon de légumes, 2 brins de menthe (je recommence à avoir de la menthe sur le balcon, joie et allégresse !)

Lavez soigneusement les fanes de radis. Pelez la pomme de terre et coupez la en petits dés.

Mettez le tout dans le bol du blender ainsi que le bouillon et suivez les instructions du fabricant de l’appareil (pour moi, « appuyez sur la touche soupe veloutée »). Le blender s’arrête tout seul quand c’est prêt. Ajoutez le lait de coco et la menthe et pulsez un coup.

IMGP4537

Salez à votre goût, je n’ai pas salé car le bouillon de légumes l’était déjà. Bien sûr, vous pouvez ajouter à votre soupe quelques petites merveilles qui l’égayeront (épices, croutons, bacon grillé, amandes ou noix concassées, persil, pesto, fromage, oignons, flocons d’avoine ou autre – comme dans cette merveilleuse soupe au lait – vous pouvez remplacer le lait de coco par de la crème fraiche ou du yaourt nature, vous pouvez ajouter un glaçon fait avec de la purée de noix de cajou comme chez Valérie Cupillard etc…)

Servez chaud !