Ciambellas à la ricotta

IMGP9130

Me revoilà. Une recette par mois… j’avoue me la couler douce…

Je teste toujours de nouvelles recettes. Parfois, elles ratent parfois elles sont très réussies. En revanche, mes photos sont souvent mauvaises et c’est la raison pour laquelle je ne publie pas aussi souvent que je le souhaiterais.

Bref, aujourd’hui je ne pouvais faire autrement que de publier cette merveilleuse recette de gâteaux pour le goûter. J’ai trouvé la recette dans un petit livret joint au magazine Régal « l’Italie dans votre assiette ». Attention les allergiques, ils contiennent du lactose, du gluten et du miel.

Quand j’ai vu qu’il y avait 300g de sucre, j’ai diminué la dose à 250g. Je pensais que c’était too much mais finalement, la prochaine fois, je mettrai les 300g.

Ce n’est pas forcément la recette officielle (si toutefois il y en a une). La recette de Mercotte est totalement différente !

IMGP9128

Les enfants ont beaucoup aimé. Voici la recette :

300g de farine, 3 oeufs, 250g de ricotta (1 pot), 300g de sucre semoule, 1c à soupe de miel, 1 sachet de sucre vanillé, 1 sachet de levure chimique, 50g d’amandes effilées, 1c à soupe d’eau de fleur d’oranger, sucre glace, beurre et farine pour les moules

IMGP9127

Dans une jatte, fouettez les oeufs avec le sucre en poudre pour obtenir une préparation mousseuse. Ajoutez la ricotta, le sucre vanillé et le miel et fouettez vigoureusement (j’ai fait tout cela au robot, il faut bien le rentabiliser le bougre !)

Tamisez ensemble la farine et la levure chimique, incorporez-les au mélange précédent sans faire de grumeaux (mais en général, quand on se casse les pieds à tamiser c’est bien pour éviter les grumeaux !). Délayez avec l’eau de fleur d’oranger, puis incorporez les amandes effilées.

Préchauffez le four à 180°C (th.6). Beurrez et farinez 6 moules à mini savarins (ou mini kouglofs), puis répartissez-y la pâte.

Enfournez pour 25 min environ, puis démoulez et laissez refroidir sur une grille ou une assiette. Poudrez de sucre glace avant de servir (et vous verrez les étoiles dans les yeux des cobayes :-))

IMGP9129

Publicités

Fleurs de courgette farcies à la brousse et omelette à la brousse et à la menthe

Image

J’adooore faire des expériences culinaires ! D’ailleurs, ça aurait pu être le titre du blog ! Et il m’arrive souvent de faire des recettes que je n’avais jamais faites auparavant.

C’est le cas avec la fleur de courgette et avec la brousse.

La brousse est un fromage frais. Celle que j’ai achetée est au lait de vache mais il en existe au lait de chèvre ou de brebis. Au risque de me faire jeter par les puristes, je pense que ça ressemble à la ricotta. Et j’imagine aussi que le brocciu (ou bruccio) corse est de la brousse, mais pardon si je me trompe.

Quant à la fleur de courgette, je n’en ai jamais trouvé dans les magasins et une seule fois au marché de Mérignac. Mais j’ai la chance d’avoir à ma disposition le jardin de mes parents qui me fournit en légumes. Si bien que j’ai pu réaliser mon (petit) rêve de cuisiner des fleurs de courgette.

Image

J’ai feuilleté mes livres (hors de question de gâcher ces trésors avec une recette approximative) et j’ai trouvé deux recettes dans un petit livre que j’ai acheté récemment sur la courgette. Sur une recette, les fleurs étaient cuites à la vapeur et sur l’autre, au four. J’ai fait les 2 ! Au diable l’avarice ! Et comme il me restait de la brousse, j’ai fait une omelette à la brousse et à la menthe (recette dans le magazine saveurs n°192 p117… mais tout le monde sait faire une omelette, non ? si vous la voulez je la tiens à votre disposition).

Quelle que soit la méthode de cuisson que vous choisissiez, prévoyez :

12 fleurs de courgettes avec ou sans les tiges, 250g de brousse (ou de ricotta), 2c à soupe de parmesan, 1 c à café de zeste de citron, 1c à soupe de jus de citron, 1c à soupe de menthe fraiche hachée, 2c à soupe de pignons de pin (j’avais la chance d’en avoir dans mon placard… oui je sais je suis chanceuse comme fille… quoique… je les ai achetés quand-même !)

Si vous choisissez la cuisson au four, préchauffez-le à 200°C.

Mélangez la brousse, le parmesan, le zeste, le jus de citron, la menthe et les pignons dans un saladier.

Nettoyez soigneusement les fleurs de courgette et enlevez les pistils (j’avais lu à une époque que c’était amer). Attention elles sont fragiles. Remplissez-les de farce. Tordez le haut des pétales pour fermer.

Pour la cuisson à la vapeur : mettez les fleurs de courgette dans un panier vapeur sans les superposer et faites cuire 20  min à la vapeur.

Pour la cuisson au four : huilez 1 ou 2 plaques de cuisson (selon la taille de votre four… d’ailleurs j’ai la chance d… ok j’arrête !). Mettez les fleurs de courgette sur la plaque et badigeonnez-les d’huile d’olive. Enfournez pour 15 min.

Servez avec une petite salade verte.

Vous pouvez aussi farcir ces fleurs avec du risotto.

Quand j’ai mis le plat sur la table, mon homme a refusé d’en manger (effronté) ! Il a finalement accepté mais pas rassuré a quand même demandé si tout se mangeait… il a gouté, a tout mangé et a dit « je ne savais pas que ça se mangeait » et a avoué que c’était bon ! Rhaa la confiance… c’est un combat de tous les jours !!