Pot-au-feu de poulet asiatique

IMGP4437

Ce plat était tellement bon qu’il m’a procuré une non-envie de dessert… pour ne pas gâcher le goût qu’il laisse en bouche ! C’est assez rare pour le souligner ! Et je ne suis pas en train de m’auto-congratuler parce que cette recette est tirée du magazine Saveurs n°199 (qui a une page Facebook au cas où ça vous intéresserait). Vous y trouverez aussi un article concernant la citronnelle, composant de ce plat.

Bon maintenant que j’ai commencé par la fin on va pouvoir parler de la faim !

Le soleil n’est pas encore très chaud (ni même présent d’ailleurs…m’enfin on ne va pas refaire le monde !) et le pot-au-feu est toujours de la partie. Mais comme m’a dit ma fillotte (8 ans) l’autre jour « ce n’est pas parce qu’on est en hiver que tu dois faire du pot-au-feu ! ». En fait, je crois qu’elle en a un peu marre du duo carottes/pommes de terre !

Là, rien à craindre, pas de carottes, pas de pommes de terre, juste du poireau !… Mais si ! Attendez ! Ne partez pas ! Dans ce plat, le poireau, il est sublime !…

Bon pour cette recette, il a fallu que j’aille me ravitailler au magasin asiatique de Bordeaux Eurasie parce que je n’avais ni citronnelle, ni gingembre frais, ni citron vert. J’avais déjà la badiane, la cannelle, la sauce soja et le nuoc mam. Je me suis juste autorisée à ne pas mettre de piment.

Voici la recette :

Ingrédients : 1 beau poulet coupé en morceaux, 1 morceau de gingembre frais de 2cm, 1 tête d’ail coupée en deux, 2 tiges de citronnelle, 2 étoiles de badiane, 1 petit bâton de cannelle, 2 petits piments rouges séchés, 3 poireaux, 2c à soupe de sauce soja, 3 c à soupe de nuoc mam, le jus d’1/2 citron vert, 1/2 bouquet de coriandre pour servir

Placez les morceaux de poulet dans un grand faitout et recouvrez d’eau froide. Portez à ébullition.

Pendant ce temps, épluchez le gingembre. Retirez les feuilles extérieures de la citronnelle et coupez-la en tronçons. Mettez dans le faitout gingembre, ail, citronnelle, cannelle, badiane et piment. Couvrez et faites cuire à frémissement sur feu doux pendant 1h30.

Épluchez et coupez les poireaux en tronçons. Ajoutez-les au bouillon et poursuivez la cuisson pendant 30 minutes.

A ce stade de la recette et au bout de 20 minutes de cuisson des poireaux, j’ai ajouté des nouilles UDON qui ont fait un excellent accompagnement (vous pouvez trouver les nouilles UDON chez Eurasie pour les bordelais ou tout autre magasin asiatique ou bio).

Assaisonnez avec la sauce soja, le nuoc mâm et le jus de citron vert. Servez avec la coriandre hachée.

Le conseil de Saveurs : Vous pouvez ajouter d’autres légumes verts au moment de servir : brocoli, haricots verts juste blanchis. Servez avec des cives finement émincées. Utilisez les restes de bouillon pour faire cuire des ravioles du Royans.

Publicités

Poulet caramélisé à la grenade

IMGP4177

Dans le magazine Régal auquel je suis abonnée et que j’ai reçu hier, ça parle grenade.

J’adore la grenade. Elle a de nombreuses vertues. Elle est antioxydante, protectrice cardiovasculaire, anti-inflammatoire etc… Juteuse, sucrée, colorée, elle donne de la couleur à ce vilain hiver que nous traversons actuellement.

D’après l’article, il suffit de la couper en 4 et de la mettre dans de l’eau froide pour qu’elle s’égrène (presque) toute seule ! J’aurais dû lire ça avant de faire la recette qui suit car j’aurais perdu moins de temps !

Trois recettes étaient proposées (smoothie, taboulé et poulet) et j’ai choisi de faire le poulet caramélisé. Par rapport à la recette originale, j’ai rajouté 1c à soupe de sirop car je trouvais que le goût du citron était trop prononcé. Mais vous pouvez choisir de n’utiliser qu’1/2 citron. Voici la recette :

Préparation 30 min, cuisson 15 min – pour 4 personnes

1 grenade, 600g de blancs de poulet, 2c à soupe de farine, 3c à soupe de sirop de grenadine, 1 citron, 2c à café de graines de sésame, 1c à soupe d’huile, 15g de beurre, sel

Égrenez la grenade. Réservez. Coupez les blancs de poulet en dés. Salez et farinez-les.

Chauffez l’huile et le beurre dans une poêle. Faites-y revenir les dés de poulet 8 à 10 min jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Retirez-les. Versez le sirop de grenadine et le jus de citron dans la poêle. Laissez réduire 2 min environ puis remettez les dés de poulet.

Tournez-les 2 min dans ce jus court et acidulé pour qu’ils caramélisent. Ajoutez les graines de grenade et de sésame. Chauffez 1 min. Servez aussitôt.

J’ai accompagné avec du riz parce que ça va bien avec et parce que j’ai mis tellement de temps à égrener la grenade que je n’ai pas eu le temps de faire autre chose 😉

Poulet aux patates douces et chorizo

Veuillez m’excuser pour la qualité de la photo mais tout le monde s’est servi et j’ai dû dire « Attendez je n’ai pas pris la photo ! ». Alors j’ai pris la photo « à l’arrache » comme on dit par chez nous… et sûrement par chez vous aussi !

J’ai trouvé l’idée dans un livre dont je vous ai déjà parlé ici. Le livre spécial poulet aux éditions Marabout.

Mais je n’ai pas totalement suivi la recette. Il est dit que le plat doit cuire 35 min au four mais j’ai préféré le faire poêler car j’ai souvent été déçue par le poulet au four… ou en tout cas déçue par le temps passé ! Ça va beaucoup plus vite à la poêle. D’autre part, j’ai mélangé patates douces et potiron et contrairement à la recette originale, je n’ai pas mis de tomates olivettes.

C’était délicieux et je dois vous dire que j’ai rarement mangé aussi vite ! Petit clin d’oeil aux personnes qui savent que je mange lentement 😉

Voici ma recette arrangée :

2 patates douces, 1 morceau de potiron, 500g de poulet, 150g de chorizo coupé en rondelles, du romarin, de l’huile d’olive.

Coupez les légumes et le poulet en morceaux. Faites chauffer de l’huile dans une sauteuse et mettez-y le tout. Faites poêler quelques minutes. Ajoutez sel, romarin et chorizo. Mélangez. Ajoutez un peu d’eau au fond de la sauteuse et couvrez. Laissez mijoter 15 à 20 minutes en mélangeant de temps-en-temps jusqu’à ce que les légumes soient tendres.

Ce petit plat a été un succès. Excepté pour le petit garçon de la maisonnée qui a décidément du mal avec les légumes !

 

 

 

 

Curry thai

J’avais repéré dans le Saveurs n°183 une recette de curry dans laquelle il y avait des petits légumes… Mais non, les gars, reveneeez, il y a de la viande aussi !!

Et hier, je suis allée faire un tour chez Eurasie, le supermarché asiatique de Bordeaux où j’ai pu trouver ces petits légumes en question (donc pas éco-local-bio) et d’autres choses encore !

Comme toujours j’ai adapté la recette en fonction de ce que j’avais déjà, de ce que j’ai acheté… et de ce que j’ai oublié d’acheter ! Bref, j’ai remplacé la sauce nuoc mam par de la sauce soja, la crème de coco par de la crème fraîche, les petits pois frais par des pois mange-tout. Je n’ai pas mis les feuilles de citron kaffir ni le basilic. J’ai servi avec du riz basmati.

Pour 4 personnes, il vous faudra : 3 blancs de volaille, 250g de petits pois frais écossés, 200g de petites asperges vertes, 40cl de lait de coco non sucré, 20cl de crème de coco non sucrée, le jus d’un citron vert, 1c à soupe de pâte de curry jaune, 2 feuilles de citron kaffir, 2c à soupe de nuoc mam, 1c à café de sucre roux, basilic

Emincez les blancs de volaille. Lavez et séchez les feuilles de basilic et les 2 feuilles de citron kaffir. Ciselez ces dernières.

Dans une cocotte, mélangez la crème de coco avec la pâte de curry jaune et chauffez le mélange jusqu’à ce qu’il devienne huileux. Ajoutez ensuite le lait de coco, le nuoc mam, le sucre et les feuilles de citron kaffir émincées. Laissez frémir 15 min.

Lavez les petits pois et les asperges. Réservez les pointes des asperges et coupez les queues en petites rondelles. Pochez ces légumes dans le lait de coco épicé et laissez-les mijoter 5 min.

Ajoutez le blanc de poulet et les pointes d’asperge. Poursuivez la cuisson 10 min dans le lait de coco frémissant.

Au moment de servir, joutez le jus de citron vert, le basilic et un peu de nuoc mam si vous le désirez.

Et bien c’était très bon et tout le monde a aimé. D’ailleurs, j’ai gardé le reste de sauce pour mélanger aux pâtes de ce soir.

Poulet pané à la polenta

Dans la famille « j’aime le poulet » je demande la mère… Oui c’est moi, qui me demande ? Ben moi ! Et comme je me suis demandée, je me suis répondue !… Pfff !

Ces derniers temps je n’ai pas eu envie d’allumer le four. En revanche le gaz, je dis oui. Et notamment pour faire ce poulet pané à la polenta qui plait à tous. A classer dans les recettes faciles et rapides, Messieurs, dames ! Vous m’en direz des nouvelles.

Vous voici la recette tirée du livre Spécial poulet aux éditions Marabout.

Pour 4 personnes, prévoyez : 50g de polenta, 2 c à soupe de parmesan, 2 œufs, 4 blancs de poulet coupés en petits morceaux, huile d’olive, crème fraiche, romarin, sel.

Mélangez la polenta, le parmesan et le sel dans une assiette. Battez les œufs dans un petit saladier. Enrobez le poulet des œufs, puis du mélange à la polenta.

Faites chauffer de l’huile dans une poêle et faites sauter le poulet 8 à 10 min jusqu’à ce qu’il soit doré. Ajoutez de la crème fraiche, du romarin et bon appétit !

J’ai servi avec des tomates cerises mélangées à du pesto et passées au grill 5 min. ça passe très bien. Vous pouvez accompagner également… de polenta bien sûr 😉

Brochettes de poulet épicé et ananas

J’achète souvent du blanc de poulet parce qu’il peut être accommodé de nombreuses façons.

Ce soir, j’ai fait des petites brochettes… faciles, rapides et surtout elles font leur petit effet à table !

La recette est tirée du livre « un diner presque parfait : cuisine asiatique« . Cependant, j’ai modifié quelques paramètres de la recette originale (le temps de marinade, la sauce épicée et ce n’était pas de l’ananas frais mais en boite). J’ai accompagné avec du riz basmati tout simple.

Voici donc ma recette de ce soir :

350g de blanc de poulet, de l’ananas en boite, du lait de coco pour la marinade, les épices de votre choix, 1 cuillère à café de miel, 1 gousse d’ail, de l’huile, du sel

Coupez le poulet en cubes. Mélangez le lait de coco, les épices, l’ail pressé, le miel. Laissez le poulet dans la marinade 1h au frigo… oui je sais on dit « réfrigérateur »

Découpez les tranches d’ananas de la même grosseur que les morceaux de poulet. Égouttez la viande et poêlez-la 5 min dans l’huile.

Préparez les brochettes en alternant poulet et ananas.

Au dernier moment, réchauffez les brochettes dans une grande poêle. Salez à votre goût.

J’y pense maintenant mais c’est trop tard… j’aurais pu rajouter des graines de sésame… la prochaine fois !

Bon appétit !