Gaufres à la pomme (sans pâte à gaufre)

IMGP9540

Mon petit Jojo a prononcé le mot « gaufre » à 16h25, il l’avait dans son assiette à 16h45 !… Non non ce n’est pas un enfant roi mais je me suis souvenue de cette recette repérée dans le livre de Dorian Nieto du blog « Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça ? », livre qui s’intitule « Je cuisine avec 4 ingrédients ».

Pas besoin de faire de la pâte à gaufre, c’est fait avec de la pâte feuilletée ! J’ai trouvé l’idée géniale !

Elle est rapide, simple et bonne mais cette recette est pour 4 personnes et je dois vous dire que c’était si bon qu’il n’y en avait pas assez 🙂

IMGP9541

La voici, la voila !

Ingrédients : 250g de pâte feuilletée fraîche ou congelée (1 rouleau), 1/2 pomme verte (j’ai mis 1 entière), 30g de cassonade, 10cl de crème liquide entière  (j’ai zappé la partie crème délibérément, hou la vilaine !)

Faites chauffer votre gaufrier. Avec une râpe à gros trous, râpez la pomme verte sans l’éplucher. Versez la pulpe dans un bol et ajoutez la cassonade, mélangez bien puis laissez reposer 5 minutes. Versez le contenu du bol dans une passoire posée sur une petite casserole et laissez s’écouler le jus de la pomme. (je n’ai pas eu besoin de faire cela car ma pomme était une Canada. Du coup, la partie suivant a été éliminée aussi).

IMGP9537

Portez le contenu de la casserole à ébullition, puis baissez le feu et prolongez la cuisson de 3 minutes environ, de manière à obtenir un sirop léger. Laissez le tiédir.

Etalez la pâte, puis posez une bande de chair de pomme de 2 ou 3cm de large sur un côté de la pâte. Roulez ensuite la pâte de manière à enfermer la garniture dans un rouleau en repliant 1 cm de chaque côté et en l’écrasant. Roulez alors le tube de pâte en escargot si votre gaufrier est rond. (sinon, faites comme moi).

IMGP9539

Déposez la pâte dans le gaufrier, refermez et faites cuire 6 minutes environ. Une fois cuite, déposez la gaufre sur une assiette. Fouettez la crème liquide et couvrez-en la gaufre à la poche à douille ou simplement à la cuillère. « Mangez sans attendre » dit-il… Hahaha ! Ouai bé faites attention quand même car c’est très chaud !

IMGP9542

 

 

Poêlée aux 2 pommes et aux olives vertes

IMGP8693

Qui n’a jamais entendu la célèbre phrase philosophique de Socrate « Ce mois-ci on va bouffer des patates, chérie ! » ?

Oui mais il y a patates et patates ! Certains en ont même écrit des livres ! Même la plus banale des pommes de terre bouillies peut faire vibrer de bonheur si elle est recouverte de fromage à raclette !

Ce soir j’ai fait des patates… des pommes de terre poêlées, cuites à l’huile d’olive avec de l’ail, de l’oignon et des olives vertes. Si j’avais eu des cacahuètes, j’en aurais parsemé à la fin de la cuisson pour ajouter du croquant, comme dans un bo bun (ceci étant dit si les olives ne sont pas dénoyautées ça peut vous apporter du croquant aussi… huhuhu mais je blaaaague !!!)

En regardant la photo, vous vous dites peut-être que j’ai tout simplement ouvert un sachet de poêlée surgelée et que j’essaie de vous pigeonner… ou vous vous demandez si j’ai passé 3h à découper les pommes de terre en petits cubes de 512 mm³ (8x8x8 = 8³) 8×4=32 je pose 2 je retiens 3… et que je suis trop forte !… Et bien oui c’est vrai, je suis trop forte ! Mais j’ai aussi utilisé la fée électricité et mon petit robot moulinex fresh cube (ce billet n’est pas sponsorisé par Moulinex, je tiens à le préciser).

IMGP8694

Donc voici la recette made by me :

Ingrédients : 5 pommes de terre (plus ou moins selon la taille), 1 pomme, 50g d’olives vertes, 1 gousse d’ail, 1 oignon, huile d’olive, persil

Coupez en petits cubes les pommes de terre, émincez l’oignon, écrasez la gousse d’ail. Faites chauffer l’huile dans une grande poêle et faites dorer l’oignon. Ajoutez l’ail et les pommes de terre. Faites cuire 10 minutes en remuant souvent.

Ajoutez la pomme coupée en petits cubes ainsi que les olives coupées en 2 et continuez de remuer régulièrement jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites. Assaisonnez de sel et de persil.

Ajoutez du poivre si vous le souhaitez, des cacahuètes si vous le sentez, des lardons si vous cochonnez 🙂

Bon appétit les amis !

Tartare de cabillaud aux pommes et grenade

IMGP4702

Que vois-je à l’horizon ? Le cru de l’espadon ! Sauf que c’est du cabillaud mais ça ne rimait pas avec le très fameux Robinson !

Alors je sais, mon dernier post parlait déjà de poisson et notamment de saumon. Et aujourd’hui je prends des risques car je n’ai eu que très peu de visites. Mais je pense que beaucoup de gens sont comme moi et apprécient le tartare de poisson avec lequel j’avais déjà joué du couteau ici.

Alors lecteurs parisiens, vous savez peut-être qu’il existe trois restaurants « les tontons » à Paris. Et c’est le livre du tonton en question que j’ai trouvé lors de mes pérégrinations culinaires (rien à voir avec le personnage du seigneur des anneaux Peregrin Touque). Et là je suis confuse car je n’ai trouvé sur le net aucun visuel de ce livre.

Le tartare que j’ai fait aujourd’hui ne se trouve pas dans le livre mais s’en inspire grandement alors voici ma recette :

Ingrédients : 300g de dos de cabillaud (précisez à votre poissonnier que c’est pour du tartare, il vous choisira sa meilleure pièce), 1 pomme granny smith, 1/2 grenade, de l’huile d’olive, du persil (vous pouvez aussi ajouter de l’oignon rouge)

Découpez le poisson et la pomme en tout petits morceaux. Certains d’entre-vous préféreront peler la pomme. Faites à votre goût.

Ciselez le persil. Mélangez le tout avec de l’huile d’olive (j’ai utilisé de l’huile d’olive au basilic). Laissez une petite 1/2h au réfrigérateur.

Dressez dans un cercle ou en vrac dans l’assiette.

Disposez quelques graines de grenade sur le dessus et « à table » !

Les livres et resto s’accordent à accompagner les tartares de frites et/ou salade mais j’ai fait du quinoa.

Une autre recette avec de la grenade ici.