Tartare de cabillaud aux pommes et grenade

IMGP4702

Que vois-je à l’horizon ? Le cru de l’espadon ! Sauf que c’est du cabillaud mais ça ne rimait pas avec le très fameux Robinson !

Alors je sais, mon dernier post parlait déjà de poisson et notamment de saumon. Et aujourd’hui je prends des risques car je n’ai eu que très peu de visites. Mais je pense que beaucoup de gens sont comme moi et apprécient le tartare de poisson avec lequel j’avais déjà joué du couteau ici.

Alors lecteurs parisiens, vous savez peut-être qu’il existe trois restaurants « les tontons » à Paris. Et c’est le livre du tonton en question que j’ai trouvé lors de mes pérégrinations culinaires (rien à voir avec le personnage du seigneur des anneaux Peregrin Touque). Et là je suis confuse car je n’ai trouvé sur le net aucun visuel de ce livre.

Le tartare que j’ai fait aujourd’hui ne se trouve pas dans le livre mais s’en inspire grandement alors voici ma recette :

Ingrédients : 300g de dos de cabillaud (précisez à votre poissonnier que c’est pour du tartare, il vous choisira sa meilleure pièce), 1 pomme granny smith, 1/2 grenade, de l’huile d’olive, du persil (vous pouvez aussi ajouter de l’oignon rouge)

Découpez le poisson et la pomme en tout petits morceaux. Certains d’entre-vous préféreront peler la pomme. Faites à votre goût.

Ciselez le persil. Mélangez le tout avec de l’huile d’olive (j’ai utilisé de l’huile d’olive au basilic). Laissez une petite 1/2h au réfrigérateur.

Dressez dans un cercle ou en vrac dans l’assiette.

Disposez quelques graines de grenade sur le dessus et « à table » !

Les livres et resto s’accordent à accompagner les tartares de frites et/ou salade mais j’ai fait du quinoa.

Une autre recette avec de la grenade ici.

Poulet caramélisé à la grenade

IMGP4177

Dans le magazine Régal auquel je suis abonnée et que j’ai reçu hier, ça parle grenade.

J’adore la grenade. Elle a de nombreuses vertues. Elle est antioxydante, protectrice cardiovasculaire, anti-inflammatoire etc… Juteuse, sucrée, colorée, elle donne de la couleur à ce vilain hiver que nous traversons actuellement.

D’après l’article, il suffit de la couper en 4 et de la mettre dans de l’eau froide pour qu’elle s’égrène (presque) toute seule ! J’aurais dû lire ça avant de faire la recette qui suit car j’aurais perdu moins de temps !

Trois recettes étaient proposées (smoothie, taboulé et poulet) et j’ai choisi de faire le poulet caramélisé. Par rapport à la recette originale, j’ai rajouté 1c à soupe de sirop car je trouvais que le goût du citron était trop prononcé. Mais vous pouvez choisir de n’utiliser qu’1/2 citron. Voici la recette :

Préparation 30 min, cuisson 15 min – pour 4 personnes

1 grenade, 600g de blancs de poulet, 2c à soupe de farine, 3c à soupe de sirop de grenadine, 1 citron, 2c à café de graines de sésame, 1c à soupe d’huile, 15g de beurre, sel

Égrenez la grenade. Réservez. Coupez les blancs de poulet en dés. Salez et farinez-les.

Chauffez l’huile et le beurre dans une poêle. Faites-y revenir les dés de poulet 8 à 10 min jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Retirez-les. Versez le sirop de grenadine et le jus de citron dans la poêle. Laissez réduire 2 min environ puis remettez les dés de poulet.

Tournez-les 2 min dans ce jus court et acidulé pour qu’ils caramélisent. Ajoutez les graines de grenade et de sésame. Chauffez 1 min. Servez aussitôt.

J’ai accompagné avec du riz parce que ça va bien avec et parce que j’ai mis tellement de temps à égrener la grenade que je n’ai pas eu le temps de faire autre chose 😉