Crêpes roulées fourrées au chocolat

IMGP4612

Hier soir, j’ai fait une petite méditation avant de m’endormir. J’en ai profité pour demander des réponses à mes questions… bon j’ai renoncé à demander les numéros du loto mais parfois les réponses à nos questions peuvent nous arriver sous forme de rêves…

Je n’ai pas eu de réponse cette nuit mais au petit matin (c’est à dire quand ma voisine du dessus a commencé sa journée… vers 6h30…) j’ai eu envie de faire des crêpes fourrées au chocolat ! Que voulez-vous, les voix du seigneur sont impénétrables !

C’est ainsi qu’à 9h, j’étais en train de faire sauter des crêpes en écoutant le nouvel album de Puggy (to win the world).

IMGP4602

J’ai ensuite testé 2 fourrages : 50% chocolat noir / 50% crème fraiche et 50% chocolat noir / 50% beurre. Perso, je préfère le fourrage au beurre mais je comprends que ça en effraie plus d’un. Il convient de laisser refroidir le fourrage au frais au moins 30 minutes, ça s’étale mieux.

La recette de pâte à crêpes est toute neuve et a été empruntée à Clea et Esterelle Payany dans leur tout nouveau livre « Petits pains express » mais vous pouvez prendre votre recette habituelle. L’avantage de celle-ci est qu’elle n’a pas besoin de repos.

Pâte à crêpes : 4 blancs d’œuf, 200 ml de lait, 250 g de farine, 2c à café d’huile, 1 c à soupe de sirop d’érable, du sel

Mélangez tout les ingrédients en même temps et faites sauter les crêpes !

Pour fourrer les crêpes, je les ai coupées en 2 avant de mettre le chocolat dessus et de rouler. Ainsi, les morceaux sont plus petits et vous pouvez en faire plus !

IMGP4614IMGP4613IMGP4608

Et voila ! Prévoyez de vous lécher les doigts et n’oubliez pas : tant qu’il y a du chocolat il y a de l’espoir !

Macarons

IMGP3859

Aaahh les macarons, c’est toute une histoire ! Ils sont très à la mode depuis quelques années. Un grand nombre de livres ont été publiés à ce sujet et nombreux sont ceux qui ont échoué dans la confection de ce délice (et j’en fais partie !).

J’ai essayé plusieurs recettes (comme les cornes de gazelle, d’ailleurs). Ça ne fonctionnait pas à tous les coups et parfois, ils partaient à la poubelle. Oui j’avoue !

Mais je n’avais pas dit mon dernier mot car bien souvent, même s’ils n’étaient pas beaux, ils étaient bons !

Et hier soir, après m’être débarrassée de certains nuisibles, j’ai fait des macarons et contre toute attente, ils étaient bons et beaux !

La recette qui a fonctionné provient du livre Le grand livre Marabout de la cuisine facile en 900 recettes. Et pourtant, je ne l’ai pas suivie à la lettre… va comprendre Charles !

Avant de commencer, j’avais tout préparé tel un chirurgien qui s’apprête à se lancer dans une opération (les ingrédients, les plaques avec les feuilles de papier cuisson, la poche à douille, j’avais tamisé au préalable la poudre d’amandes et le sucre glace…) et j’ai mis l’homme de la maison devant la télé (une émission culinaire présentée par Norbert et Jean sur la nouvelle chaine 6ter).

C’est partie !

Pour les coques, il vous faut : 3 blancs d’œufs, 2c à soupe de sucre en poudre, colorant (facultatif), 200g de sucre glace, 120 g de poudre d’amandes (et 2c à soupe de sucre glace supplémentaires si vous voulez suivre la recette du livre à la lettre)

Pour la ganache, vous aurez besoin de 100g de chocolat blanc haché et 2C à soupe de crème fraiche (mais j’ai constaté qu’il n’y en avait pas assez, vous pouvez augmenter les doses)

Préparez la ganache : faites chauffer la crème épaisse et le chocolat à feu doux et remuez jusqu’à l’obtention d’un mélange lisse. Versez dans un saladier et laissez reposer au réfrigérateur jusqu’à épaississement. La ganache ne doit pas durcir.

Recouvrez plusieurs plaques de cuisson préalablement huilées de papier sulfurisé. (Là, je n’ai pas huilé les plaques, vous le faites vous ? J’ai lu dans un magazine que pour faciliter le décollage des macarons il fallait verser de l’eau sous la feuille après cuisson, la vapeur faisant le travail. Si vous avez d’autres astuces, c’est le moment de laisser des commentaires, ladies and gentlemen).

Montez les blancs en neige jusqu’à ce que des pointes souples se forment. Ajoutez le sucre et le colorant et continuez de fouetter jusqu’à ce que le sucre soit dissous. Transvasez la préparation dans un saladier. Incorporez le sucre glace et la poudre d’amandes tamisés, en deux fois.

Versez la pâte dans une poche munie d’une douille unie de 1.5cm. Déposez 36 disques de pâte de 4cm de diamètre sur les plaques, espacés de 2cm (si vous croyez que j’ai mesuré tout ça, pas du tout !, je n’ai même pas compté le nombre de macarons à la fin !). Tapotez chaque plaque pour que les macarons s’étalent légèrement (et qu’il n’y ait pas de trace de la douille). Saupoudrez de sucre glace et laissez reposer 15 min (je n’ai pas saupoudré de sucre glace et j’ai laissé crouter 30 min).

Préchauffez le four à 150°C. Enfournez et faites cuire environ 20 min (oh là Joly Jumper ! Pas tant que ça ! 15 min suffisent ! Non ?). Laissez reposer  5 min sur la plaque avant de déposer les macarons sur une grille pour qu’ils refroidissent.

Assemblez les gâteaux deux par deux avec de la ganache au chocolat blanc. Saupoudrez de sucre glace, si vous le souhaitez.

Les macarons se conservent au réfrigérateur. Tentez l’expérience et donnez-moi des nouvelles… à défaut de me donner des macarons 😉

IMGP3858