Brochette de pastèque grillée au romarin

IMGP9148

Voici un dessert, facile, rapide et fort en goût proposé par le magazine Régal de cet été.

Il s’agit de pastèque marinée et rôtie. Vous préférerez peut-être la version froide mais no problem, vous pouvez utilisez cette marinade à froid. Mais je vous préviens, vous risquez de devenir accro !

Pas de blabla ni de chichi, je vous donne la recette illico presto !

Pour 6 personnes

6 tranches de pastèque, 10 cl d’huile d’olive, 6c à soupe de miel liquide, 2c à soupe de cardamome blanche, 1c à café d’extrait de vanille (j’ai utilisé une gousse de vanille), 12 brins de romarin

IMGP9147

Coupez la pastèque en quartiers, épépinez-la si besoin. Retirez les feuilles sur les deux tiers des branches de romarin. Hachez finement les feuilles retirées.

Dans une petite casserole, faites chauffer le miel avec l’huile d’olive, les feuilles hachées de romarin, la vanille et les gousses de cardamome concassées.

Enfilez les quartiers de pastèque sur les branches de romarin, déposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Arrosez-les de la sauce au miel et laissez mariner 30 minutes.

Au bout de ce temps, allumez le four à 180°C (th.6). Enfournez les brochettes de pastèque et faites-les rôtir 10 minutes.

Libre à vous de servir avec une boule de glace à la vanille.

IMGP9145

Publicités

Pain d’épices à la citrouille

IMGP4468

J’aime beaucoup les pains d’épices maison qui n’ont presque rien à voir avec le pain d’épices de supermarché. Ils sont moelleux, aérés, chaleureux et vous pouvez y mettre pleins de bonnes choses comme des petites graines, des fruits secs etc…

J’ai trouvé samedi un livre dédié aux pains d’épices. Il contient des recettes de pain d’épices et des recettes contenant du pain d’épices.

J’ai jeté mon dévolu sur la recette à la citrouille car c’est encore un peu la saison et aussi parce que j’ai trouvé que c’était un bon stratagème pour faire manger des légumes aux enfants ! Bon, j’avais déjà la chair de citrouille à ma disposition sinon je vous avoue que je me serais découragée !

J’ai un peu modifié la recette car elle ne contenait pas de miel ! Et un pain d’épices sans miel, c’est comme…. une fille sans shampooing ! #nonmaisalloquoi. Alors j’ai remplacé les 200g de cassonade de la recette par 150g de sucre et 50g de miel (parce que je n’avais plus que 50g dans le pot !). La recette originale contient des noix mais j’ai mis des graines de courge, de l’amarante (riche en minéraux, entre autres) et du lin brun (riche en omega 3 et en fibres).

Ingrédients : 210g de chair de citrouille cuite et égouttée, 2 œufs, 15g de beurre fondu, 190g de farine (différents types de farines sont possibles), 150g de sucre, 50g de miel, 2 c à café d’épices pour pain d’épices (ou mélange de cannelle, girofle, gingembre, noix de muscade, cardamome etc…), 2 poignée de graines de courge, 1c à soupe de graines d’amarante, 2c à soupe de lin brun, bicarbonate (ou 1/2 sachet de levure), 1 pincée de sel

Préchauffez le four à 180°C (th.6). Beurrez et farinez un moule à cake (si ce n’est pas un moule en silicone). Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre, le beurre, le miel. Ajoutez la citrouille réduite en purée.

Mélangez farine, levure, sel, épices, graines et ajoutez le tout au mélange sucré.

Versez la pâte dans le moule et enfournez pour 50 minutes (peut varier en fonction du four et du moule utilisé. Je n’ai pas mis le minuteur mais j’ai vérifié avec la lame du couteau si c’était cuit ou pas.)

Vous pouvez remplacer la chair de citrouille par de la purée de carottes. Un bon moyen d’utiliser les fonds de gamelle 😉

Vous pouvez le conserver dans une boite hermétique au frais mais je l’ai mis dans un torchon propre. Comme c’est souvent le cas dans les recettes contenant des épices, c’est meilleur le lendemain… quand il en reste ! Vous pouvez le découper en tranches, le congeler dans des poches congélation et le passer au grille pain quand une envie vous prend le matin ou au goûter.

Ma fillotte a adoré (elle qui n’aime pas la citrouille !) et sans rigoler, cette recette est un grand pas pour l’humanité !… si, si ! 😉

Cake au chocolat noir aux épices et au miel

Chers amis, voici un cake que je place dans mon top 5 de mes gâteaux préférés (parmi ceux que je fais). Il est un peu magique : il réchauffe le corps et le coeur ! Il réchauffe le corps grâce aux épices et notamment aux petits morceaux de gingembre confit (j’en profite pour préciser que la réputation chaude du gingembre vient uniquement du fait que c’est une épice qui réchauffe. Il stimule également les systèmes nerveux et digestif), et il réchauffe le coeur grâce au chocolat, pour peu que vous utilisiez du bon chocolat !

Je l’ai fait plusieurs fois et à chaque fois c’est le ravissement des papilles !

Vous voici la recette tirée du magazine Régal n°43 de novembre 2011.

175g de chocolat noir, 175g de sucre, 125g de beurre, 175g de farine, 4 oeufs, 2c à café de levure, 2c à soupe de miel, 125 g de gingembre confit, épices pour pain d’épices (ou 2 pincées de vanille, 2 d’anis étoilé, 2 de quatre épices et 2 de girofle)

Allumez le four sur th. 5 (150°C). Beurrez un moule à cake de 24 cm.

Coupez le gingembre en petits dés. Mettez-les dans un bol avec 1c à soupe de farine (pour bien les enrober, de cette façon, ils ne tomberont pas au fond du moule). Versez 175 g de farine, la levure et toutes les épices dans un saladier. Mélangez.

Cassez le chocolat en morceaux, faites-les fondre au bain-marie (pas de micro-ondes chez moi !). Lissez le mélange, incorporez le beurre en mélangeant puis le miel.

Cassez les oeufs dans une terrine, versez le sucre, fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le chocolat fondu et fouettez encore quelques secondes afin de bien l’incorporer.

Ajoutez le mélange farine-épices, puis les dés de gingembre. Mélangez délicatement et versez la pâte dans le moule.

Glissez au four et laissez cuire 40 à 45 min, jusqu’à ce que le cake soit gonflé et doré. Retirez du four, laissez reposer 10 min puis démoulez.

Laissez complètement refroidir avant de servir.

Aubergines et panir

L’été se termine bientôt et je n’ai pas du tout mangé d’aubergine. Il faut dire qu’à la maison je dois être la seule à aimer ça alors je n’en achète pas souvent. Mais là, j’ai osé copier Shreck, j’ai dit (dans ma tête) « allez vous faire frire » et j’ai acheté 1 aubergine ! Et je n’ai pas regretté !

Je l’ai utilisée pour faire cette recette ayurvédique tirée du livre « le meilleur de la cuisine ayurvédique »

Pour 6 personnes, il vous faudra : 200g de panir coupé en cubes, 1 aubergine coupée en gros dés, 500ml de coulis de tomates (si vous le faites vous-même avec des tomates de bonne qualité ce sera divin), 1c à café de graines de moutarde, 2c à café de gingembre frais râpé, 1 piment vert épépiné et émincé, 1/2 c à café d’asafoetida, 1/4 c à café de curcuma, 1 c à café de graines de coriandre fraichement moulues, 1 c à café de garam massala, 2 c à café de sucre roux, huile pour friture, 1 petite poignée de coriandre fraîche grossièrement hachée, sel (bien sûr si vous n’avez pas toutes ces épices, rien de grave, je n’en ai pas mis la moitié non plus)

Dans une poêle à feu moyen, faites chauffer de l’huile et faites frire les graines de moutarde jusqu’à ce qu’elles éclatent. Ajoutez le gingembre râpé et le piment émincé et faites revenir jusqu’à ce qu’ils embaument. Saupoudrez l’asafoetida et incorporez le coulis de tomates. Ajoutez le curcuma et la coriandre en poudre et laissez mijoter la sauce pendant 10 minutes en remuant de temps à autre.

Faites chauffer l’huile dans un wok et faites frire les cubes de panir jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Egouttez-les dans une passoire et réservez.

Faites frire les dés d’aubergine jusqu’à ce qu’ils soient tendres, puis égouttez-les dans une passoire recouverte de papier absorbant.

Réunissez le garam massala, le sucre, le sel, le panir et les aubergines frites dans la sauce tomate. Réchauffez quelques minutes en remuant, puis parsemez avec les feuilles de coriandre fraîche. Servez accompagné d’un ris basmati parfumé.

Bon appétit