Banana bread

IMGP9450

Le banana bread… « Le grand rédempteur des bananes immangeables » (Le répertoire des saveurs de Niki Segnit)

Je me soupçonne de n’acheter des bananes que dans le but de les faire noircir et de dire « rhoo les bananes vont se perdre, je vais faire un banana bread ! »…

C’est la deuxième fois que je fais celui-ci. C’est une valeur sûre. Il peut se manger au petit déjeuner ou au goûter. Il contient de la cannelle mais vous pouvez vous en passer si ce n’est pas votre truc. Idem pour les pépites de chocolat mais il sera plus attractif avec ! Si vous êtes joueur, vous pouvez remplacer les pépites par des cacahuètes non salées et/ou remplacer la cannelle par du café en poudre.

Cette recette est issue du livre de Marc Grossman « New York, les recettes cultes ». Je vous ai déjà parlé de Marc Grossman ici (gâteau mousse au chocolat), ici (muffins à la myrtille) et là (muffins banane cannelle). Une valeur sûre j’vous dis !

IMGP9448

Voici la recette (préparation 20 minutes, cuisson 55 minutes)

Ingrédients secs : 210g de farine, 1.5 c à café de levure, 1 c à café de cannelle, 1 c à café d’extrait de vanille.

Ingrédients liquides : 65g de sucre brun, 5 c à soupe d’huile de tournesol, 2 oeufs, 175g de crème fraîche épaisse.

Garniture : 165g de banane, coupée en petits dés ou écrasée avec une fourchette (soit 1 banane et demie) – 110g de chocolat coupé en petits morceaux

Préchauffer le four à 180°C (four à chaleur tournante). Beurrer et fariner le moule.

Mélanger les ingrédients secs, battre les ingrédients liquides. Incorporez la banane à la préparation liquide et le chocolat à la préparation sèche.

Amalgamer les deux préparations sans trop travailler la pâte.

Remplir le moule de pâte au trois quarts de la hauteur. Enfourner pendant 45 minutes. Recouvrir d’un papier d’aluminium et poursuivre la cuisson encore 10 minutes.

Laisser refroidir avant de servir.

Vous pouvez aussi utiliser des moules à muffins. Dans ce cas là, réduisez le temps de cuisson à 25 minutes.

IMGP9449

Publicités

Gâteau au chocolat

IMGP9108

J’ai testé un nouveau gâteau au chocolat. Je ne comptais pas vous en faire part (sauf si vous en voulez une… part…) mais je l’ai fait goûter à ma collègue qui m’a demandé la recette. C’est une très bonne occasion pour vous la faire découvrir aussi.

La recette est tirée du livre de Katie Quinn Davies. Il est bien épais, les recettes sont simples et je l’ai testé à plusieurs reprises, c’est elle qui a fait les photos du livre. Voici son blog (clic).

Ce gâteau ne contient pas un poil de farine mais il n’est pas sans gluten pour autant puisqu’il contient des boudoirs émiettés. La farine est remplacée par de la poudre d’amandes et on en sent bien le goût. La recette contient également du mascarpone et de la liqueur de noisette mais je n’en ai pas mis. J’ai parfumé ce gâteau avec de la fève tonka.

IMGP9107

Voici la recette :

Ingrédients : 6 boudoirs broyés, 300g de chocolat noir, 150g de beurre ramolli, 165g de sucre semoule, 4 oeufs, 155g de poudre d’amandes, 150g de mascarpone, 3 c à soupe de liqueur de noisette (remplacée ici par de la fève tonka).

Préchauffez le four à 180°C (th 6). Graissez et chemisez un moule à manqué de 22cm de diamètre. Tapissez la base du moule avec 1 cà soupe de boudoirs écrasés.

Faites fondre le chocolat au bain-marie en remuant de temps en temps. Réservez-le.

Fouettez le beurre et le sucre jusqu’à obtention d’une crème légère, puis incorporez les oeufs un à un, en mélangeant à chaque fois entre chaque ajout (ne vous inquiétez pas si le mélange ressemble à des oeufs brouillés). Ajoutez le reste des boudoirs, la poudre d’amandes, le chocolat fondu, le mascarpone et le parfum choisi. Mélangez bien.

Versez la pâte dans le moule et enfournez pour 55 à 65 minutes de cuisson, jusqu’à ce qu’une croûte se forme au sommet du gâteau et que les bords soient fermes (la lame d’un couteau doit en ressortir propre). Ne le faites pas cuire trop longtemps, le coeur du gâteau doit rester légèrement humide.

Dans le cas de mon gâteau, j’ai du éteindre le four à environ 35 min car j’avais un rendez-vous mais j’ai laissé le gâteau dans le four et il a continué de cuire un peu. La texture est quand même agréable, je n’ai pas rajouté de cuisson en revenant.

Saupoudrez le gâteau refroidi de sucre glace si vous le souhaitez, vous pouvez le parsemer de copeaux de chocolat et servir avec de la crème fraîche.

ENJOY !

Tarte poire chocolat

WP_20150221_003[1]

A l’occasion des dégustations de thé que j’organise chez moi, je fais des pâtisseries. J’ai déjà proposé ce cheesecake au thé matcha (clic), des meringues, ce gâteau mousse au chocolat (clic), le bon gâteau de Michelle Obama testé et approuvé même sans myrtilles (clic) etc…

La semaine dernière, j’ai proposé des beignets, des meringues et une tarte poire chocolat. Cette dernière a eu du succès et c’est la raison pour laquelle je vous donne la recette inspirée du livre du pâtissier Christophe Felder « Pâtisserie ». Ma fillotte souhaite que je refasse cette tarte pour son anniversaire… c’est noté !

Je me suis juste facilité la tâche en achetant une pâte à dérouler et j’ai rajouté du  chocolat fondu car il n’y en avait pas dans la recette et cela me paraissait indispensable 😉

Ingrédients : 250g de pâte feuilletée, 40g de poudre d’amandes, 20g de cassonade, 4 poires mures, 20g de beurre, 2 oeufs, 1 c.à café de farine, 80g de sucre semoule, 100g de crème liquide, 200g de chocolat noir, 1/2 citron.

Faites fondre le beurre et le chocolat. Cassez les oeufs dans un petit récipient, ajoutez-y la moitié de la poudre d’amandes, la farine, le sucre semoule, la crème liquide et le chocolat fondu. Mélangez cette préparation avec une cuillère en bois.

Préchauffez votre four à 200°C.

Saupoudrez le fond de tarte avec le reste de poudre d’amandes et la cassonade. Epluchez les poires et frottez-les avec du jus de citron. Coupez chaque poire en quatre.

Disposez les quartiers de poires en rosace sur le fond de tarte et à l’aide d’une petite louche, garnissez avec l’appareil à chocolat. Mettez cette tarte au four et laissez cuire durant une trentaine de minutes environ.

Christophe Felder rajoute dans sa tarte des oranges et citrons confits, des figues sèches et des pruneaux. Faites à votre convenance, je n’en ai pas mis. J’ai utilisé des poires au sirop maison mais je pense qu’elles dégagent trop de jus pour la pâte (malgré la présence de la poudre d’amandes) donc utilisez des poires fraîches.

Donuts

IMGP8781

A l’heure où certain(e)s font des crêpes, je fais des donuts… chacun sa pâte ! 🙂 Cette nuit, j’ai rêvé de donuts donc cet(te) après-midi, au lieu de faire la sieste, ma fillotte et moi avons fait atelier friture pendant que les deux hommes s’occupaient du matelas 😉 En revanche, ils ne sont pas fourrés… J’ai encore du mal avec ça. On a bien essayé mais on a fait des bêtises… promis on recommencera !

La recette de la pâte à donuts est tirée du livre « Beignets, churros et donuts » dont je vous ai déjà parlé ici (clic)

cuisine1

Ingrédients : 120ml de lait, 15g de levure de boulanger, 250g de farine, 35g de sucre en poudre, 35g de cassonade, 1 pincée de sel, 1 oeuf, 20g de beurre mou.

Faites tiédir le lait et délayez la levure dedans.

Mettez la farine dans la cuve d’un robot muni d’un crochet avec le sucre, la cassonade, le sel et l’oeuf. Faites tourner 5 minutes et ajoutez le lait, puis le beurre. Laissez tourner de 10 à 12 minutes à vitesse moyenne, jusqu’à ce que la pâte se décolle de la cuve  (ajoutez un peu de farine au besoin, moi j’en ai rajouté pas mal).

Sortez la pâte et étalez-la sur 1.5 cm d’épaisseur. Avec un emporte pièce, taillez des disques de 10 à 12 cm de diamètre, puis retaillez des petits disques de 2 cm au centre à l’aide d’un emporte-pièce plus petit. Déposez les disques sur une plaque farinée. Laissez pousser la pâte 30 minutes à température ambiante (j’ai laissé pousser plusieurs heures).

Faites chauffer l’huile dans une grande casserole ou une friteuse à 170°C. Faites cuire les donuts de 45 secondes à 1 minute de chaque côté (mais vérifiez la cuisson avant quand même) et égouttez-les sur un papier absorbant. Laissez refroidir, puis trempez un côté de chaque donuts dans le glaçage. Laissez prendre le glaçage 30 minutes avant de les déguster.

Pour le glaçage, c’est à votre convenance, choisissez celui qui vous fait plaisir. J’en ai fait plusieurs : un glaçage nature (150g de sucre glace et un blanc d’oeuf), un glaçage pistache (j’ai rajouté 2 gouttes de colorant vert et de l’arôme pistache), du chocolat blanc fondu, du chocolat noir fondu… j’ai ajouté du miel sur le glaçage nature (le donuts du centre). Le livre propose un glaçage au gingembre, un au citron confit, au chocolat et à la pistache.

cuisine2

Gâteau gourmand chocolat orange

IMGP8730

J’ai bien peur que ce gâteau ne devienne votre référence si vous le testez un jour… Je ne comprends pas qu’il n’ait pas encore fait le tour du web comme ces gâteaux magiques dont on parle beaucoup. Il est tout simplement « amazing » comme disent les anglo saxons. Perso, quand je l’ai sorti du four, j’ai utilisé le terme « stupéfiant », quand je l’ai coupé je l’ai trouvé « épatant » et quand je l’ai mangé j’ai pensé au mot « réconfortant » !

Car au départ, j’ai fait ce gâteau pour remercier mon mécano de frère qui m’a fait la vidange de la voiture… un genre de paiement en nature ! Donc je ne l’ai pas goûté. Je l’ai refait pour moi pour nous 2 jours après. La tribu est unanime, il est exquis ! Bon, évitez de le faire si vous n’avez pas d’assiette à disposition (genre, pas pour la kermesse des enfants ou la réunion avec les collègues).

Qu’a t’il de plus que les autres ? Une fois cuit, il cache au fond du plat une sauce au chocolat avec laquelle vous pourrez napper votre part ! « Huummm ! It’s delicious ! » (Dora l’exploratrice)

Alors ce gâteau est parfumé à l’orange mais vous pouvez zapper ce parfum et choisir autre chose comme par exemple, du sirop de votre choix, de la fève tonka, des épices, du café ou rien du tout ! D’ailleurs, le 2eme que j’ai fait ne contenait pas d’orange mais du sirop à la noisette de Monin.

La recette est issue du livre 180°C d’Alison Thompson qui est australienne. J’ai juste diminué la dose de sucre et de cacao en poudre car ça me semblait « too much ».

cuisine

Pour 8 personnes : 200g de farine avec levure incorporée (sinon rajouter de la levure chimique), 30g de cacao en poudre non sucré (style van houten), 100g de sucre en poudre, 180ml de lait, 60g de beurre doux fondu, 1 oeuf, 1 jaune d’oeuf, le zeste fin de 4 oranges non traitées, 200g de cassonade, 30g de cacao non sucré (encore), 300ml d’eau bouillante, 90ml de jus d’orange 

Préchauffez le four à 180°C (th 6). Beurrez un plat à gratin de 1.5 L de contenance.

Tamisez la farine et le cacao dans un grand récipient. Ajoutez le sucre, le lait, le beurre fondu, l’oeuf entier, le jaune d’oeuf et les zestes. A l’aide d’une cuillère, mélangez bien puis versez dans le plat à gratin.

Mélangez la cassonade et le cacao et saupoudrez-en uniformément la pâte. Mélangez l’eau bouillante et le jus d’orange, puis versez délicatement sur la pâte.

Récemment mis à jour

Enfournez le gâteau pour 35 min, jusqu’à ce qu’il soit ferme au toucher. Vous pouvez servir avec de la crème fouettée ou une boule de glace mais il se suffit à lui-même.

IMGP8738

Cookies moelleux chocolat framboises

IMGP7788

Vous aimez les cookies ? Vous aimez le chocolat ? Vous aimez la framboise ?

Si vous avez répondu oui aux 3 questions, ces cookies sont pour vous ! Et nul besoin d’aller cueillir ou acheter des framboises 20€ les 250g (oui j’exagère…), il vous faudra juste 200g de confiture. Prévoyez également un peu de place dans votre congélateur, au moins pendant 30 minutes. Une dernière chose… vous allez devoir vous salir les mains… Mais vous ne devriez pas le regretter 😉

Cette recette est tirée du livre Cookies de Stephanie Bulteau. J’avais déjà testé ce livre l’année dernière pour ces cookies là, souvenez-vous.

Voici la recette pour 18-20 cookies

Ingrédients : 130g de beurre mou, 2 cà soupe de zestes de citron (ou pas), 200g de chocolat noir (ou des pépites pour aller plus vite), 50g de cacao amer en poudre, 180g de farine, 1c à café de levure, 80g de sucre, 200g de confiture de framboises

IMGP7760

Avec un grand couteau, coupez le chocolat en petites pépites (j’ai utilisé un mortier et un pilon et j’ai fait de grosses pépites ! Parce que je suis comme ça moi !).

IMGP7761

Mélangez le beurre, le sucre et les zestes. Incorporez 60g de confiture.

Mélangez farine, chocolat en poudre, levure et pépites.

IMGP7763

Ajoutez en une seule fois ce mélange au mélange précédent. Mélangez sans trop travailler la pâte. (j’avoue avoir utilisé le fouet…mais rassurez-vous, ça ne fait pas si mal que ça ;-))

IMGP7765

Mettez un peu de pâte au creux de votre main, ajoutez au centre 1 cà café de confiture (avec les 140g restants), recouvrez généreusement de pâte et façonnez une boule de façon à emprisonner la confiture au coeur du cookie. Pas grave si ça dépasse.

IMGP7778

Formez ainsi d’autres boules, aplatissez-les légèrement (ou pas, je ne l’ai pas fait) et réservez 30 minutes au congélateur.

Préchauffez le four à 180°C (th.6). Placez les cookies sur la plaque du four garnie de papier sulfurisé (ou d’une toile en silicone) en les espaçant de 5 cm et enfournez à mi-hauteur de 13 à 15 minutes. Ils doivent rester très moelleux.

IMGP7786

Laissez reposer 2 minutes hors du four. Décollez les cookies et laissez-les refroidir sur une grille… (ou pas ;-))

IMGP7790

Meringues au chocolat

IMGP7710

J’avais envie de vous raconter les meringues, de vous dire que c’est le restaurant « l’appart » de Mérignac qui m’a fait aimer les meringues, de vous dire ce qui m’a amené à vous proposer cette recette aujourd’hui… mais on s’en fiche pas mal de tout ça. Ça fait 2 ans que je fais ma pipelette mais le plus important c’est la recette… et les photos alors voici la recette tirée du livre de Meringues de Alisa Morov en vente chez France Loisirs, et les photos qui vont bien 🙂 Enjoy !

Le livre dit qu’on peut faire 6 à 8 meringues de 10cm de diamètre mais je les ai faites plus petites et j’en fait une vingtaine. A vous de voir.

IMGP7699

Ingrédients : 3 blancs d’oeufs à température ambiante, 150g de sucre en poudre, 140g de chocolat noir.

Préchauffer le four à 90°C. Chemiser une plaque de cuisson de papier sulfurisé (ou utiliser un tapis en silicone).

IMGP7704

Faire fondre le chocolat noir (chez moi pas de micro-ondes donc au bain-marie). Réserver.

IMGP7703

Battre les blancs d’oeufs à vitesse moyenne pendant 1 minute. Augmenter la vitesse et continuer à battre jusqu’à ce que le mélange soit bien blanc et que des pointes se forment au bout du fouet. Sans arrêter de fouetter, ajouter le sucre, une cuillère à la fois, en laissant s’écouler 20 à 30 secondes entre chaque cuillerée. Continuer à battre jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissous : la consistance doit être ferme et lisse.

Verser délicatement le chocolat fondu dans la meringue et l’incorporer légèrement, sans mélanger (1 ou 2 tours de cuillère suffisent, dit le livre mais j’y ai pris goût et j’en ai fait un peu plus).

IMGP7708

A l’aide d’une cuillère, former des nuages de meringue sur la plaque. Enfourner 1h30 : les tourbillons de meringue et chocolat sont prêts dès qu’ils sont secs au toucher, mais ils ne doivent pas dorer. Laisser complètement refroidir avant de décoller les meringues. Elles se conservent 3 jours dans une boite hermétique.

IMGP7712