Cheesecake new yorkais

14317361_10210592553040879_3940669608535786628_n

Ne cherchez pas plus loin, le meilleur cheesecake est ici ! Et j’en ai goûté des cheesecake ! Quand je dis que c’est le meilleur, je veux dire qu’il n’est pas écoeurant. On le termine facilement 🙂

Cette recette m’a été donnée par ma copine Cristine et je vous la transmets à mon tour avec son aimable autorisation 🙂

Il est important d’utiliser un moule à charnière pour faciliter le démoulage. J’ai fait remonter la pâte aux speculoos écrasés sur le bord du moule mais libre à vous de la laisser tassée au fond du moule.

Quand vous faites un cheesecake, il peut vous arriver de vous retrouver avec des craquelures sur le gâteau. Pour avoir les secrets d’un cheesecake sans craquelure, vous pouvez suivre ce lien. Testé et approuvé 🙂

Pour la déco aux figues et myrtilles, l’inspiration vient de Pinterest, d’un site étranger dont je n’ai pas reconnu la langue 🙂

14322605_10210592550800823_4937309035311097235_n

Voici la recette :

2 paquets de speculoos, 80g de beurre fondu, 3 c à soupe de maïzena, 600g de Philadelphia, 250g de ricotta, 250g de caprice des anges, 1 gousse de vanille, 3 oeufs, 130g de sucre, 250ml de crème fraîche épaisse, gingembre frais ou en poudre

Mixez les speculoos avec le beurre fondu et le gingembre. Garnissez le moule d’une feuille de papier sulfurisé (je ne l’ai pas fait, j’ai beurré le moule). Mettez la pâte de speculoos dans le fond du moule en tassant bien. Faire cuire 10 minutes à 180°C dans un four chaud. Laissez refroidir.

14317540_10210592565921201_372905788442389355_n

Fouettez les fromages, la maïzena, le sucre, la vanille et la crème fraiche. Ajoutez les oeufs, mélangez de nouveau (mais pas trop longtemps) et versez sur le fond de pâte aux speculoos.

Cuire 40 minutes. Couvrez de papier alu s’il colore trop vite.

14344319_10210592555440939_375538960121453949_n

Eteignez le four et laissez un peu refroidir dans le four éteint (pour éviter les fameuses craquelures).

 

Pain de mie au lait ribot et au miel

IMGP9664

Hello !

Je me précipite sur l’ordi pour vous faire partager mon enthousiasme quant à ce pain de mie rapide, moelleux et délicieux !

Cela fait maintenant 3 ans que j’ai la recette et je ne l’ai jamais testée, quel dommage ! Mais maintenant que c’est fait, je remercie Cléa et Esterelle Payany qui ont écrit le livre dont cette recette est issue (petits pains express).

J’ai décidé de piocher une idée dans ce livre pour faciliter le petit déjeuner. Mais la moitié du pain de mie a disparu et ne verra donc jamais la couleur d’un petit dej’ en ma compagnie ! Elle a été engloutie a 18h heure bordelaise !… Encore une info qui ne passera pas au JT…

IMGP9661

Voici la recette :

Ingrédients : 160g de farine de blé T55 – 60g de farine de riz complet – 60g de farine d’avoine – 1 c à café de sel – 2c à café rases de levure – 1/2 c à café de bicarbonate – 1 gros oeuf – 250ml de lait ribot (lait fermenté au rayon frais) – 2c à soupe d’huile neutre – 1 c à soupe de miel (ou de sirop d’agave, ou d’érable)

Préchauffer le four à 180°C (th 6). Mélanger dans un grand saladier la farine, le sel, la levure et le bicarbonate.

Mélanger dans un bol l’oeuf, le lait, l’huile et le miel.

Verser le mélange liquide sur le mélange sec et remuer rapidement la pâte, sans trop la travailler.

Verser la pâte dans un moule à cake beurré ou huilé et enfourner pour 35 à 40 minutes.

Laisser refroidir 10 minutes avant de démouler sur une grille. Dès que le pain est froid, l’emballer dans un linge puis un sac (en coton ou en papier) pour lui conserver son moelleux.

(vous pouvez n’utiliser que de la farine de blé, c’est ce que j’ai fait. Le lait ribot peut être remplacé par du yaourt nature brassé ou de la crème fraîche)

J’ai hâte d’être à demain matin… même si je me lève à 5h ! 🙂

IMGP9662

Gaufres à la pomme (sans pâte à gaufre)

IMGP9540

Mon petit Jojo a prononcé le mot « gaufre » à 16h25, il l’avait dans son assiette à 16h45 !… Non non ce n’est pas un enfant roi mais je me suis souvenue de cette recette repérée dans le livre de Dorian Nieto du blog « Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça ? », livre qui s’intitule « Je cuisine avec 4 ingrédients ».

Pas besoin de faire de la pâte à gaufre, c’est fait avec de la pâte feuilletée ! J’ai trouvé l’idée géniale !

Elle est rapide, simple et bonne mais cette recette est pour 4 personnes et je dois vous dire que c’était si bon qu’il n’y en avait pas assez 🙂

IMGP9541

La voici, la voila !

Ingrédients : 250g de pâte feuilletée fraîche ou congelée (1 rouleau), 1/2 pomme verte (j’ai mis 1 entière), 30g de cassonade, 10cl de crème liquide entière  (j’ai zappé la partie crème délibérément, hou la vilaine !)

Faites chauffer votre gaufrier. Avec une râpe à gros trous, râpez la pomme verte sans l’éplucher. Versez la pulpe dans un bol et ajoutez la cassonade, mélangez bien puis laissez reposer 5 minutes. Versez le contenu du bol dans une passoire posée sur une petite casserole et laissez s’écouler le jus de la pomme. (je n’ai pas eu besoin de faire cela car ma pomme était une Canada. Du coup, la partie suivant a été éliminée aussi).

IMGP9537

Portez le contenu de la casserole à ébullition, puis baissez le feu et prolongez la cuisson de 3 minutes environ, de manière à obtenir un sirop léger. Laissez le tiédir.

Etalez la pâte, puis posez une bande de chair de pomme de 2 ou 3cm de large sur un côté de la pâte. Roulez ensuite la pâte de manière à enfermer la garniture dans un rouleau en repliant 1 cm de chaque côté et en l’écrasant. Roulez alors le tube de pâte en escargot si votre gaufrier est rond. (sinon, faites comme moi).

IMGP9539

Déposez la pâte dans le gaufrier, refermez et faites cuire 6 minutes environ. Une fois cuite, déposez la gaufre sur une assiette. Fouettez la crème liquide et couvrez-en la gaufre à la poche à douille ou simplement à la cuillère. « Mangez sans attendre » dit-il… Hahaha ! Ouai bé faites attention quand même car c’est très chaud !

IMGP9542

 

 

Banana bread

IMGP9450

Le banana bread… « Le grand rédempteur des bananes immangeables » (Le répertoire des saveurs de Niki Segnit)

Je me soupçonne de n’acheter des bananes que dans le but de les faire noircir et de dire « rhoo les bananes vont se perdre, je vais faire un banana bread ! »…

C’est la deuxième fois que je fais celui-ci. C’est une valeur sûre. Il peut se manger au petit déjeuner ou au goûter. Il contient de la cannelle mais vous pouvez vous en passer si ce n’est pas votre truc. Idem pour les pépites de chocolat mais il sera plus attractif avec ! Si vous êtes joueur, vous pouvez remplacer les pépites par des cacahuètes non salées et/ou remplacer la cannelle par du café en poudre.

Cette recette est issue du livre de Marc Grossman « New York, les recettes cultes ». Je vous ai déjà parlé de Marc Grossman ici (gâteau mousse au chocolat), ici (muffins à la myrtille) et là (muffins banane cannelle). Une valeur sûre j’vous dis !

IMGP9448

Voici la recette (préparation 20 minutes, cuisson 55 minutes)

Ingrédients secs : 210g de farine, 1.5 c à café de levure, 1 c à café de cannelle, 1 c à café d’extrait de vanille.

Ingrédients liquides : 65g de sucre brun, 5 c à soupe d’huile de tournesol, 2 oeufs, 175g de crème fraîche épaisse.

Garniture : 165g de banane, coupée en petits dés ou écrasée avec une fourchette (soit 1 banane et demie) – 110g de chocolat coupé en petits morceaux

Préchauffer le four à 180°C (four à chaleur tournante). Beurrer et fariner le moule.

Mélanger les ingrédients secs, battre les ingrédients liquides. Incorporez la banane à la préparation liquide et le chocolat à la préparation sèche.

Amalgamer les deux préparations sans trop travailler la pâte.

Remplir le moule de pâte au trois quarts de la hauteur. Enfourner pendant 45 minutes. Recouvrir d’un papier d’aluminium et poursuivre la cuisson encore 10 minutes.

Laisser refroidir avant de servir.

Vous pouvez aussi utiliser des moules à muffins. Dans ce cas là, réduisez le temps de cuisson à 25 minutes.

IMGP9449

Brochette de pastèque grillée au romarin

IMGP9148

Voici un dessert, facile, rapide et fort en goût proposé par le magazine Régal de cet été.

Il s’agit de pastèque marinée et rôtie. Vous préférerez peut-être la version froide mais no problem, vous pouvez utilisez cette marinade à froid. Mais je vous préviens, vous risquez de devenir accro !

Pas de blabla ni de chichi, je vous donne la recette illico presto !

Pour 6 personnes

6 tranches de pastèque, 10 cl d’huile d’olive, 6c à soupe de miel liquide, 2c à soupe de cardamome blanche, 1c à café d’extrait de vanille (j’ai utilisé une gousse de vanille), 12 brins de romarin

IMGP9147

Coupez la pastèque en quartiers, épépinez-la si besoin. Retirez les feuilles sur les deux tiers des branches de romarin. Hachez finement les feuilles retirées.

Dans une petite casserole, faites chauffer le miel avec l’huile d’olive, les feuilles hachées de romarin, la vanille et les gousses de cardamome concassées.

Enfilez les quartiers de pastèque sur les branches de romarin, déposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Arrosez-les de la sauce au miel et laissez mariner 30 minutes.

Au bout de ce temps, allumez le four à 180°C (th.6). Enfournez les brochettes de pastèque et faites-les rôtir 10 minutes.

Libre à vous de servir avec une boule de glace à la vanille.

IMGP9145

Ciambellas à la ricotta

IMGP9130

Me revoilà. Une recette par mois… j’avoue me la couler douce…

Je teste toujours de nouvelles recettes. Parfois, elles ratent parfois elles sont très réussies. En revanche, mes photos sont souvent mauvaises et c’est la raison pour laquelle je ne publie pas aussi souvent que je le souhaiterais.

Bref, aujourd’hui je ne pouvais faire autrement que de publier cette merveilleuse recette de gâteaux pour le goûter. J’ai trouvé la recette dans un petit livret joint au magazine Régal « l’Italie dans votre assiette ». Attention les allergiques, ils contiennent du lactose, du gluten et du miel.

Quand j’ai vu qu’il y avait 300g de sucre, j’ai diminué la dose à 250g. Je pensais que c’était too much mais finalement, la prochaine fois, je mettrai les 300g.

Ce n’est pas forcément la recette officielle (si toutefois il y en a une). La recette de Mercotte est totalement différente !

IMGP9128

Les enfants ont beaucoup aimé. Voici la recette :

300g de farine, 3 oeufs, 250g de ricotta (1 pot), 300g de sucre semoule, 1c à soupe de miel, 1 sachet de sucre vanillé, 1 sachet de levure chimique, 50g d’amandes effilées, 1c à soupe d’eau de fleur d’oranger, sucre glace, beurre et farine pour les moules

IMGP9127

Dans une jatte, fouettez les oeufs avec le sucre en poudre pour obtenir une préparation mousseuse. Ajoutez la ricotta, le sucre vanillé et le miel et fouettez vigoureusement (j’ai fait tout cela au robot, il faut bien le rentabiliser le bougre !)

Tamisez ensemble la farine et la levure chimique, incorporez-les au mélange précédent sans faire de grumeaux (mais en général, quand on se casse les pieds à tamiser c’est bien pour éviter les grumeaux !). Délayez avec l’eau de fleur d’oranger, puis incorporez les amandes effilées.

Préchauffez le four à 180°C (th.6). Beurrez et farinez 6 moules à mini savarins (ou mini kouglofs), puis répartissez-y la pâte.

Enfournez pour 25 min environ, puis démoulez et laissez refroidir sur une grille ou une assiette. Poudrez de sucre glace avant de servir (et vous verrez les étoiles dans les yeux des cobayes :-))

IMGP9129

Gâteau au chocolat

IMGP9108

J’ai testé un nouveau gâteau au chocolat. Je ne comptais pas vous en faire part (sauf si vous en voulez une… part…) mais je l’ai fait goûter à ma collègue qui m’a demandé la recette. C’est une très bonne occasion pour vous la faire découvrir aussi.

La recette est tirée du livre de Katie Quinn Davies. Il est bien épais, les recettes sont simples et je l’ai testé à plusieurs reprises, c’est elle qui a fait les photos du livre. Voici son blog (clic).

Ce gâteau ne contient pas un poil de farine mais il n’est pas sans gluten pour autant puisqu’il contient des boudoirs émiettés. La farine est remplacée par de la poudre d’amandes et on en sent bien le goût. La recette contient également du mascarpone et de la liqueur de noisette mais je n’en ai pas mis. J’ai parfumé ce gâteau avec de la fève tonka.

IMGP9107

Voici la recette :

Ingrédients : 6 boudoirs broyés, 300g de chocolat noir, 150g de beurre ramolli, 165g de sucre semoule, 4 oeufs, 155g de poudre d’amandes, 150g de mascarpone, 3 c à soupe de liqueur de noisette (remplacée ici par de la fève tonka).

Préchauffez le four à 180°C (th 6). Graissez et chemisez un moule à manqué de 22cm de diamètre. Tapissez la base du moule avec 1 cà soupe de boudoirs écrasés.

Faites fondre le chocolat au bain-marie en remuant de temps en temps. Réservez-le.

Fouettez le beurre et le sucre jusqu’à obtention d’une crème légère, puis incorporez les oeufs un à un, en mélangeant à chaque fois entre chaque ajout (ne vous inquiétez pas si le mélange ressemble à des oeufs brouillés). Ajoutez le reste des boudoirs, la poudre d’amandes, le chocolat fondu, le mascarpone et le parfum choisi. Mélangez bien.

Versez la pâte dans le moule et enfournez pour 55 à 65 minutes de cuisson, jusqu’à ce qu’une croûte se forme au sommet du gâteau et que les bords soient fermes (la lame d’un couteau doit en ressortir propre). Ne le faites pas cuire trop longtemps, le coeur du gâteau doit rester légèrement humide.

Dans le cas de mon gâteau, j’ai du éteindre le four à environ 35 min car j’avais un rendez-vous mais j’ai laissé le gâteau dans le four et il a continué de cuire un peu. La texture est quand même agréable, je n’ai pas rajouté de cuisson en revenant.

Saupoudrez le gâteau refroidi de sucre glace si vous le souhaitez, vous pouvez le parsemer de copeaux de chocolat et servir avec de la crème fraîche.

ENJOY !