Cheesecake new yorkais

14317361_10210592553040879_3940669608535786628_n

Ne cherchez pas plus loin, le meilleur cheesecake est ici ! Et j’en ai goûté des cheesecake ! Quand je dis que c’est le meilleur, je veux dire qu’il n’est pas écoeurant. On le termine facilement 🙂

Cette recette m’a été donnée par ma copine Cristine et je vous la transmets à mon tour avec son aimable autorisation 🙂

Il est important d’utiliser un moule à charnière pour faciliter le démoulage. J’ai fait remonter la pâte aux speculoos écrasés sur le bord du moule mais libre à vous de la laisser tassée au fond du moule.

Quand vous faites un cheesecake, il peut vous arriver de vous retrouver avec des craquelures sur le gâteau. Pour avoir les secrets d’un cheesecake sans craquelure, vous pouvez suivre ce lien. Testé et approuvé 🙂

Pour la déco aux figues et myrtilles, l’inspiration vient de Pinterest, d’un site étranger dont je n’ai pas reconnu la langue 🙂

14322605_10210592550800823_4937309035311097235_n

Voici la recette :

2 paquets de speculoos, 80g de beurre fondu, 3 c à soupe de maïzena, 600g de Philadelphia, 250g de ricotta, 250g de caprice des anges, 1 gousse de vanille, 3 oeufs, 130g de sucre, 250ml de crème fraîche épaisse, gingembre frais ou en poudre

Mixez les speculoos avec le beurre fondu et le gingembre. Garnissez le moule d’une feuille de papier sulfurisé (je ne l’ai pas fait, j’ai beurré le moule). Mettez la pâte de speculoos dans le fond du moule en tassant bien. Faire cuire 10 minutes à 180°C dans un four chaud. Laissez refroidir.

14317540_10210592565921201_372905788442389355_n

Fouettez les fromages, la maïzena, le sucre, la vanille et la crème fraiche. Ajoutez les oeufs, mélangez de nouveau (mais pas trop longtemps) et versez sur le fond de pâte aux speculoos.

Cuire 40 minutes. Couvrez de papier alu s’il colore trop vite.

14344319_10210592555440939_375538960121453949_n

Eteignez le four et laissez un peu refroidir dans le four éteint (pour éviter les fameuses craquelures).

 

Brochette de pastèque grillée au romarin

IMGP9148

Voici un dessert, facile, rapide et fort en goût proposé par le magazine Régal de cet été.

Il s’agit de pastèque marinée et rôtie. Vous préférerez peut-être la version froide mais no problem, vous pouvez utilisez cette marinade à froid. Mais je vous préviens, vous risquez de devenir accro !

Pas de blabla ni de chichi, je vous donne la recette illico presto !

Pour 6 personnes

6 tranches de pastèque, 10 cl d’huile d’olive, 6c à soupe de miel liquide, 2c à soupe de cardamome blanche, 1c à café d’extrait de vanille (j’ai utilisé une gousse de vanille), 12 brins de romarin

IMGP9147

Coupez la pastèque en quartiers, épépinez-la si besoin. Retirez les feuilles sur les deux tiers des branches de romarin. Hachez finement les feuilles retirées.

Dans une petite casserole, faites chauffer le miel avec l’huile d’olive, les feuilles hachées de romarin, la vanille et les gousses de cardamome concassées.

Enfilez les quartiers de pastèque sur les branches de romarin, déposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Arrosez-les de la sauce au miel et laissez mariner 30 minutes.

Au bout de ce temps, allumez le four à 180°C (th.6). Enfournez les brochettes de pastèque et faites-les rôtir 10 minutes.

Libre à vous de servir avec une boule de glace à la vanille.

IMGP9145

Gâteau au chocolat

IMGP9108

J’ai testé un nouveau gâteau au chocolat. Je ne comptais pas vous en faire part (sauf si vous en voulez une… part…) mais je l’ai fait goûter à ma collègue qui m’a demandé la recette. C’est une très bonne occasion pour vous la faire découvrir aussi.

La recette est tirée du livre de Katie Quinn Davies. Il est bien épais, les recettes sont simples et je l’ai testé à plusieurs reprises, c’est elle qui a fait les photos du livre. Voici son blog (clic).

Ce gâteau ne contient pas un poil de farine mais il n’est pas sans gluten pour autant puisqu’il contient des boudoirs émiettés. La farine est remplacée par de la poudre d’amandes et on en sent bien le goût. La recette contient également du mascarpone et de la liqueur de noisette mais je n’en ai pas mis. J’ai parfumé ce gâteau avec de la fève tonka.

IMGP9107

Voici la recette :

Ingrédients : 6 boudoirs broyés, 300g de chocolat noir, 150g de beurre ramolli, 165g de sucre semoule, 4 oeufs, 155g de poudre d’amandes, 150g de mascarpone, 3 c à soupe de liqueur de noisette (remplacée ici par de la fève tonka).

Préchauffez le four à 180°C (th 6). Graissez et chemisez un moule à manqué de 22cm de diamètre. Tapissez la base du moule avec 1 cà soupe de boudoirs écrasés.

Faites fondre le chocolat au bain-marie en remuant de temps en temps. Réservez-le.

Fouettez le beurre et le sucre jusqu’à obtention d’une crème légère, puis incorporez les oeufs un à un, en mélangeant à chaque fois entre chaque ajout (ne vous inquiétez pas si le mélange ressemble à des oeufs brouillés). Ajoutez le reste des boudoirs, la poudre d’amandes, le chocolat fondu, le mascarpone et le parfum choisi. Mélangez bien.

Versez la pâte dans le moule et enfournez pour 55 à 65 minutes de cuisson, jusqu’à ce qu’une croûte se forme au sommet du gâteau et que les bords soient fermes (la lame d’un couteau doit en ressortir propre). Ne le faites pas cuire trop longtemps, le coeur du gâteau doit rester légèrement humide.

Dans le cas de mon gâteau, j’ai du éteindre le four à environ 35 min car j’avais un rendez-vous mais j’ai laissé le gâteau dans le four et il a continué de cuire un peu. La texture est quand même agréable, je n’ai pas rajouté de cuisson en revenant.

Saupoudrez le gâteau refroidi de sucre glace si vous le souhaitez, vous pouvez le parsemer de copeaux de chocolat et servir avec de la crème fraîche.

ENJOY !

Tarte bouquets de roses

J’ai eu l’audace de demander à ma fillotte ce qu’elle voulait comme gâteau pour son anniversaire…

« Je veux ça ! » m’a t’elle dit

IMGP9002

Ah… ok… Bon d’accord mais c’est bien parce que c’est toi ! Bref, ce fut mon challenge du jour, et le louper était interdit !

Cela m’a pris un peu de temps pour rouler les tranches de pommes mais elle m’a aidé et je me suis sentie moins seule. En revanche, je n’avais pas prévu assez de pommes rouges donc j’ai terminé à la golden.

Pour que cette recette soit réussie et ne devienne pas un fiasco, vous aurez besoin d’une mandoline et d’un vide-pomme. Cependant, si vous ne faites pas attention à vos doigts, ce sera un fiasco… rapport à la mandoline mangeuse d’ongles !

Quand au vide-pomme, c’est pour mieux retirer le coeur de la pomme, mon enfant !

images

Au final, ça donne un joli gâteau qui a eu du succès… surtout auprès des adultes 😉 J’ai choisi la recette du magazine Saveurs n°219 mais le magazine 750g propose aussi une recette.

IMGP8988

Ingrédients : pour la pâte sablée : 250g de farine, 125g de beurre mou, 90g de sucre glace, 1 oeuf, 1 c à café d’extrait de vanille liquide ou 1/2 c à café de vanille

Pour la garniture : 675g de sucre en poudre, 500ml d’eau, 6 ou 7 pommes rouges et bio si possible, 2 gousses de vanille

Préparez la pâte. Travaillez le beurre en pommade puis ajoutez le sucre glace, la vanille ou la cannelle et mélangez. Ajoutez l’oeuf, mélangez puis ajoutez la farine et amalgamez la pâte sans trop la travailler.

Foncez un moule à tarte avec la pâte et réservez au réfrigérateur pendant 30 minutes. Préchauffez le four à 180°C.

Garnissez la tarte de papier cuisson et de billes de céramique (ou haricots secs) et faites cuire 2 minutes.

Retirez les billes et le papier, poursuivez la cuisson 8 minutes. Retirez du four. Faites chauffer l’eau, le sucre et les gousses de vanille fendues en deux et grattées, tournez pour faire fondre le sucre. Portez à ébullition puis baissez le feu au minimum.

Lavez et séchez les pommes, retirez le coeur à l’aide d’un vide-pomme, coupez-les en 2 verticalement puis émincez-les finement à la mandoline (entre 1 et 2mm d’épaisseur). Pochez les lamelles obtenues 2 minutes dans le sirop et réservez-les au fur et à mesure dans un plat creux.

IMGP8980

Assemblez 3 ou 4 lamelles en les faisant se chevaucher et roulez-les entre les doigts pour former des roses. Rangez-les debout sur le fond de tarte.

IMGP8982

IMGP8985

Remettez la tarte au four et poursuivez la cuisson 10-15 minutes.

Laissez tiédir avant de servir.

Au moment de servir, j’ai nappé le gâteau de sirop pour que ça fasse plus joli 🙂

IMGP8987

Tarte poire chocolat

WP_20150221_003[1]

A l’occasion des dégustations de thé que j’organise chez moi, je fais des pâtisseries. J’ai déjà proposé ce cheesecake au thé matcha (clic), des meringues, ce gâteau mousse au chocolat (clic), le bon gâteau de Michelle Obama testé et approuvé même sans myrtilles (clic) etc…

La semaine dernière, j’ai proposé des beignets, des meringues et une tarte poire chocolat. Cette dernière a eu du succès et c’est la raison pour laquelle je vous donne la recette inspirée du livre du pâtissier Christophe Felder « Pâtisserie ». Ma fillotte souhaite que je refasse cette tarte pour son anniversaire… c’est noté !

Je me suis juste facilité la tâche en achetant une pâte à dérouler et j’ai rajouté du  chocolat fondu car il n’y en avait pas dans la recette et cela me paraissait indispensable 😉

Ingrédients : 250g de pâte feuilletée, 40g de poudre d’amandes, 20g de cassonade, 4 poires mures, 20g de beurre, 2 oeufs, 1 c.à café de farine, 80g de sucre semoule, 100g de crème liquide, 200g de chocolat noir, 1/2 citron.

Faites fondre le beurre et le chocolat. Cassez les oeufs dans un petit récipient, ajoutez-y la moitié de la poudre d’amandes, la farine, le sucre semoule, la crème liquide et le chocolat fondu. Mélangez cette préparation avec une cuillère en bois.

Préchauffez votre four à 200°C.

Saupoudrez le fond de tarte avec le reste de poudre d’amandes et la cassonade. Epluchez les poires et frottez-les avec du jus de citron. Coupez chaque poire en quatre.

Disposez les quartiers de poires en rosace sur le fond de tarte et à l’aide d’une petite louche, garnissez avec l’appareil à chocolat. Mettez cette tarte au four et laissez cuire durant une trentaine de minutes environ.

Christophe Felder rajoute dans sa tarte des oranges et citrons confits, des figues sèches et des pruneaux. Faites à votre convenance, je n’en ai pas mis. J’ai utilisé des poires au sirop maison mais je pense qu’elles dégagent trop de jus pour la pâte (malgré la présence de la poudre d’amandes) donc utilisez des poires fraîches.

Donuts

IMGP8781

A l’heure où certain(e)s font des crêpes, je fais des donuts… chacun sa pâte ! 🙂 Cette nuit, j’ai rêvé de donuts donc cet(te) après-midi, au lieu de faire la sieste, ma fillotte et moi avons fait atelier friture pendant que les deux hommes s’occupaient du matelas 😉 En revanche, ils ne sont pas fourrés… J’ai encore du mal avec ça. On a bien essayé mais on a fait des bêtises… promis on recommencera !

La recette de la pâte à donuts est tirée du livre « Beignets, churros et donuts » dont je vous ai déjà parlé ici (clic)

cuisine1

Ingrédients : 120ml de lait, 15g de levure de boulanger, 250g de farine, 35g de sucre en poudre, 35g de cassonade, 1 pincée de sel, 1 oeuf, 20g de beurre mou.

Faites tiédir le lait et délayez la levure dedans.

Mettez la farine dans la cuve d’un robot muni d’un crochet avec le sucre, la cassonade, le sel et l’oeuf. Faites tourner 5 minutes et ajoutez le lait, puis le beurre. Laissez tourner de 10 à 12 minutes à vitesse moyenne, jusqu’à ce que la pâte se décolle de la cuve  (ajoutez un peu de farine au besoin, moi j’en ai rajouté pas mal).

Sortez la pâte et étalez-la sur 1.5 cm d’épaisseur. Avec un emporte pièce, taillez des disques de 10 à 12 cm de diamètre, puis retaillez des petits disques de 2 cm au centre à l’aide d’un emporte-pièce plus petit. Déposez les disques sur une plaque farinée. Laissez pousser la pâte 30 minutes à température ambiante (j’ai laissé pousser plusieurs heures).

Faites chauffer l’huile dans une grande casserole ou une friteuse à 170°C. Faites cuire les donuts de 45 secondes à 1 minute de chaque côté (mais vérifiez la cuisson avant quand même) et égouttez-les sur un papier absorbant. Laissez refroidir, puis trempez un côté de chaque donuts dans le glaçage. Laissez prendre le glaçage 30 minutes avant de les déguster.

Pour le glaçage, c’est à votre convenance, choisissez celui qui vous fait plaisir. J’en ai fait plusieurs : un glaçage nature (150g de sucre glace et un blanc d’oeuf), un glaçage pistache (j’ai rajouté 2 gouttes de colorant vert et de l’arôme pistache), du chocolat blanc fondu, du chocolat noir fondu… j’ai ajouté du miel sur le glaçage nature (le donuts du centre). Le livre propose un glaçage au gingembre, un au citron confit, au chocolat et à la pistache.

cuisine2

Gâteau gourmand chocolat orange

IMGP8730

J’ai bien peur que ce gâteau ne devienne votre référence si vous le testez un jour… Je ne comprends pas qu’il n’ait pas encore fait le tour du web comme ces gâteaux magiques dont on parle beaucoup. Il est tout simplement « amazing » comme disent les anglo saxons. Perso, quand je l’ai sorti du four, j’ai utilisé le terme « stupéfiant », quand je l’ai coupé je l’ai trouvé « épatant » et quand je l’ai mangé j’ai pensé au mot « réconfortant » !

Car au départ, j’ai fait ce gâteau pour remercier mon mécano de frère qui m’a fait la vidange de la voiture… un genre de paiement en nature ! Donc je ne l’ai pas goûté. Je l’ai refait pour moi pour nous 2 jours après. La tribu est unanime, il est exquis ! Bon, évitez de le faire si vous n’avez pas d’assiette à disposition (genre, pas pour la kermesse des enfants ou la réunion avec les collègues).

Qu’a t’il de plus que les autres ? Une fois cuit, il cache au fond du plat une sauce au chocolat avec laquelle vous pourrez napper votre part ! « Huummm ! It’s delicious ! » (Dora l’exploratrice)

Alors ce gâteau est parfumé à l’orange mais vous pouvez zapper ce parfum et choisir autre chose comme par exemple, du sirop de votre choix, de la fève tonka, des épices, du café ou rien du tout ! D’ailleurs, le 2eme que j’ai fait ne contenait pas d’orange mais du sirop à la noisette de Monin.

La recette est issue du livre 180°C d’Alison Thompson qui est australienne. J’ai juste diminué la dose de sucre et de cacao en poudre car ça me semblait « too much ».

cuisine

Pour 8 personnes : 200g de farine avec levure incorporée (sinon rajouter de la levure chimique), 30g de cacao en poudre non sucré (style van houten), 100g de sucre en poudre, 180ml de lait, 60g de beurre doux fondu, 1 oeuf, 1 jaune d’oeuf, le zeste fin de 4 oranges non traitées, 200g de cassonade, 30g de cacao non sucré (encore), 300ml d’eau bouillante, 90ml de jus d’orange 

Préchauffez le four à 180°C (th 6). Beurrez un plat à gratin de 1.5 L de contenance.

Tamisez la farine et le cacao dans un grand récipient. Ajoutez le sucre, le lait, le beurre fondu, l’oeuf entier, le jaune d’oeuf et les zestes. A l’aide d’une cuillère, mélangez bien puis versez dans le plat à gratin.

Mélangez la cassonade et le cacao et saupoudrez-en uniformément la pâte. Mélangez l’eau bouillante et le jus d’orange, puis versez délicatement sur la pâte.

Récemment mis à jour

Enfournez le gâteau pour 35 min, jusqu’à ce qu’il soit ferme au toucher. Vous pouvez servir avec de la crème fouettée ou une boule de glace mais il se suffit à lui-même.

IMGP8738